En images: Épuré et transparent

12/03/15 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Pour éviter que la maison ne ressemble à une boîte blanche de forme rectangulaire, l'architecte a prélevé quelques morceaux du volume. En poussant cette idée encore plus loin, il a réalisé une maison transparente aux façades dynamiques.

À la base, une parcelle située dans un nouveau lotissement. Le jeune couple de propriétaires souhaitait y construire une maison unifamiliale fonctionnelle, spacieuse et baignée de lumière. La façade devait idéalement être parachevée à l'aide d'un enduit décoratif. C'est ainsi que les maîtres d'ouvrage se sont tout naturellement adressés à l'architecte Bart Coenen, connu pour son architecture épurée et ses façades enduites de crépi blanc.

Sobre, épuré, intelligent

La maison est agencée de manière très classique. Au rez-de-chaussée, elle abrite un double garage, un séjour avec un vide, un bureau, une cuisine et une buanderie. L'étage regroupe une chambre d'enfant, une salle de jeu et une aile pour les parents, comprenant une chambre à coucher, un dressing et une salle de bains.

Grâce à l'architecture très ouverte, les habitants sont, en permanence, en contact les uns avec les autres. Il y a très peu de pièces isolées. Mais les propriétaires souhaitaient aussi animer les différents espaces et leur donner de la profondeur pour que la maison ne paraisse pas trop monotone. Dans ce cadre, ils ont opté à l'arrière pour une impressionnante façade vitrée, qui assure un contact direct avec le jardin, tant à partir du séjour que de la chambre des parents, à l'étage.

Une façade avant dynamique

Limité par une surface bâtissable de dix mètres sur quinze, l'architecte craignait de tendre trop vite vers une conception cubique. Pour éviter cela, il a effectué des découpes bien précises dans le volume. Il a ainsi créé une maison très dynamique, tant au niveau des pièces de vie que de la façade avant.

L'orientation et l'implantation jouent un rôle important dans chaque projet mais prennent, dans le cas présent, une dimension supplémentaire. Le soleil se lève en effet côté rue. L'étage de la façade avant vient donc en retrait pour que les habitants puissent en profiter tout en restant à l'abri des regards indiscrets. Cette découpe a également permis de placer une grande fenêtre dans la salle de bains située à l'avant de la maison. Elle favorise par ailleurs l'entrée de lumière dans le séjour, via le palier de l'étage et le vide.

Agnes Mus

Architecte Bart Coenen

Je Vais Construire n°379

Nos partenaires