Hydrofuger ses parements ?

20/01/12 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Je Vais Construire

Si les problèmes de porosité des briques sont fréquents dans les anciennes constructions, il arrive également d'en rencontrer en constructions neuves. Pour les résoudre, une solution s'impose : l'application d'un hydrofuge.

Hydrofuger ses parements ?

© Nelissen

La porosité d'une brique ou d'un joint de maçonnerie est due aux multiples petits trous qui caractérisent la structure interne de ces matériaux. Au fil du temps, suite à leur exposition aux intempéries, ces interstices vont se gorger d'eau.

Plusieurs phénomènes peuvent alors en découler :

En hiver, suite à l'abaissement des températures extérieures, l'eau présente dans ces interstices va geler et vouloir occuper plus de place. Ce gonflement risque de provoquer un phénomène d'éclatement en surface de la maçonnerie ou des joints.

D'autre part, comme c'est souvent le cas pour les souches de cheminées, l'eau y contourne les contre-solins au sein de la maçonnerie et transite via les briques jusque sous la toiture. Si la pièce située en-dessous est un grenier ventilé, les conséquences seront limitées. La maçonnerie va sécher grâce à la ventilation du grenier. Dans le cas contraire, les dégâts seront plus gênants, car les murs enduits et les peintures vont cloquer et se détériorer !

Si vous êtes confronté à un de ces problèmes, faites-vous conseiller par un professionnel afin de rechercher l'origine du désordre. Cela vous permettra de déterminer le ou les traitements adéquats. Parmi ceux-ci, l'application d'un enduit hydrofuge se révèle efficace dans bien des cas.

Les hydrofuges

Deux familles coexistent : les hydrofuges capillaires et les hydrofuges non capillaires. Tous deux s'appliquent à la brosse ou en pulvérisation, jusqu'à saturation de la maçonnerie. La différence réside dans le fait que les premiers bloquent l'humidité, mais laissent respirer le mur, à l'inverse des seconds. Il sera impératif dans ce cas de veiller à assurer une bonne ventilation de la coulisse pour permettre le séchage des éventuelles humidités résiduelles par l'arrière de la brique.

Il existe également deux types d'hydrofuge : les hydrofuges à base de solvant et ceux en solution aqueuse. Les premiers ont l'avantage de sécher rapidement, mais ne s'appliquent que sur des murs secs. Ils sont inflammables et présentent des incompatibilités avec des joints ou des bétons frais. Leurs principaux avantages résident dans leur prix moins élevé et dans la possibilité de retraiter des murs déjà traités.

La prudence s'impose quant au choix du type d'hydrofuge, qui devra être déterminé en fonction du problème à traiter et du type de maçonnerie ou de joints. N'oubliez pas que si l'application du produit a été réalisée par une firme spécialisée, cette dernière offrira une garantie de 5 à 10 ans.

Un avantage non négligeable, qui ne supprime toutefois pas l'obligation de réappliquer le traitement ultérieurement, l'hydrofuge n'étant pas permanent dans le temps.

Cédric Bourgois

En savoir plus sur:

Nos partenaires