Isoler un mur existant par l'intérieur : pour ou contre ?

02/05/11 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Je Vais Construire

En rénovation, l'isolation par l'intérieur des murs existants est l'une des solutions possibles pour en augmenter les performances thermiques.

Isoler un mur existant par l'intérieur : pour ou contre ?

© Xella/Multipor

En rénovation, l'isolation par l'intérieur des murs existants est l'une des solutions possibles pour en augmenter les performances thermiques. Mise en avant par certains, elle est décriée par d'autres. Pour ou contre ?

Contre, si l'isolation par l'extérieur est envisageable d'un point de vue technique, financier et urbanistique. En effet, l'isolation par l'extérieur garantit une meilleure continuité de l'isolant, réduisant ainsi le risque de ponts thermiques.

Pour, si une continuité de l'isolant peut être assurée sur toute la surface intérieure du mur de façade. Cette continuité n'est pas toujours facile à obtenir à cause des différents murs intérieurs et plafonds qui viennent s'y raccorder.

Pour obtenir une continuité au niveau des planchers intermédiaires, le démontage de ceux-ci à proximité de la façade sera nécessaire. Cette logique n'est malheureusement pas applicable aux murs de refend qui doivent rester solidaires de la façade. Dans ce cas, il faut prévoir un retour d'isolant sur une profondeur d'un mètre.

Contre, si vous souhaitez conserver une inertie thermique importante à l'intérieur du bâtiment. Par contre, dans le cas de résidences secondaires ou de bâtiments devant être rapidement réchauffés ou refroidis, l'isolation par l'intérieur s'avère un bon choix.

Pour, si le budget de rénovation est assez réduit et si elle est mise en oeuvre par un très bon bricoleur. En effet, ce procédé sera bien moins onéreux qu'une isolation par l'extérieur ou par remplissage de la coulisse. Néanmoins, elle nécessite un très bon niveau de connaissances techniques et thermiques afin d'éviter des problèmes de condensation et de garantir une bonne étanchéité à l'air.

Contre, si le mur présente le moindre problème d'humidité. Dans ce cas, l'isolation par l'intérieur cacherait le phénomène sans le résoudre. À l'abri d'un doublage, l'humidité provoque l'apparition de champignons entraînant des dégradations. Lorsque le phénomène est détecté, les conséquences financières sont généralement très importantes. Ce n'est qu'une fois le mur traité et asséché, qu'une isolation par l'intérieur peut être envisagée.

Pour, en milieu urbain, lorsqu'il s'agit de la seule alternative possible. Par exemple, pour des anciennes maisons mitoyennes ne pouvant être isolées par l'extérieur pour des raisons urbanistiques ou par manque d'espace le long du trottoir.

En résumé, il n'a pas une solution miracle. Votre situation, vos habitudes de vie, votre budget et le mode de construction de votre habitation seront autant d'éléments déterminants dans le processus de choix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires