L'îlot d'Harenberg cité en exemple européen

17/12/13 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Je Vais Construire

L'îlot d'Harenberg situé dans la commune bruxelloise d'Haren a été inauguré par les habitants. Le complexe compte 25 habitations passives et 5 logements à énergie zéro. En outre, les nouveaux logements ont été implémentés dans un quartier résidentiel existant. L'îlot, particulier à tous points de vue, est cité en exemple comme projet bruxellois et européen.

L'îlot d'Harenberg cité en exemple européen

© Thinkstock

Le nouveau quartier se compose de 5 complexes d'habitations abritant 25 habitations passives et 5 logements à énergie zéro. Grâce à l'attention accordée à l'économie d'énergie, le coût de chauffage ne revient qu'à 5 ou 6 euros pour un appartement duplex, soit le prix de deux cafés.

Les habitations sont peu énergivores grâce à une orientation réfléchie, une bonne isolation et l'utilisation de techniques durables telles qu'une pompe à chaleur, une ventilation mécanique avec récupération de la chaleur et des panneaux solaires photovoltaïques. Cela se traduit concrètement en un niveau E entre 25 et 35 et une consommation d'énergie primaire de 7 kWh/m²/an ou 15 kWh/m²/an. L'îlot de Haren résulte d'une collaboration entre A2M Architectes et Democo. L'équipe a remporté un concours organisé par la Régie Foncière de Bruxelles pour l'aménagement du site.

Quartier durable

L'îlot d'Harenberg n'est pas seulement peu énergivore, il est également très durable. Ainsi, les matériaux utilisés respectent le principe de neutralité carbone. Pour la consommation d'eau, l'îlot ne dépend pas des égouts publics et les eaux usées sont lavées écologiquement.

Outre différents aspects durables, le concept s'intègre au maximum dans le paysage. Les habitations sont construites l'une à côté de l'autre avec une densité supplémentaire de 50 pour cent. En outre, aucun bâtiment ne dépasse les deux étages afin de s'intégrer parfaitement aux bâtiments environnants.

Le projet n'est pas passé inaperçu

Bruxelles a sélectionné le projet comme exemple. Il est également cité comme exemple dans le cadre du Passreg européen, un projet qui diffuse le standard passif dans 14 régions européennes. Lors de la procédure de concours en 2009, la proposition d'A2M-Democo se distinguait par son aspect passif et ses logements à énergie zéro. (LVR)

En savoir plus sur:

Nos partenaires