Légèrement surélevé

17/01/13 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Lassés de l'aménagement fermé de leur ancienne fermette, les propriétaires ont opté pour une rénovation radicale. Bien que la maison ait été totalement transformée, ce sont surtout le volume saillant et son petit patio qui accrochent l'oeil du passant.

Intimité et ouverture

Outre son souhait d'ouverture, le couple désirait mettre l'accent sur l'accessibilité de la maison afin de pouvoir y passer ses vieux jours. Pour ce faire, il fallait naturellement rassembler un maximum de fonctions au rez-de-chaussée. Les propriétaires étaient aussi lassés de la forme de l'ancienne fermette et voulaient quelque chose qui se rapproche plus de leur mode de vie actuel. Préserver leur intimité côté rue était très important pour eux, tout comme jouir du contact avec le jardin à l'arrière. Sans oublier leur envie d'une terrasse couverte.

De l'intérieur vers l'extérieur

Le projet s'est d'abord axé sur l'ouverture de l'intérieur vers l'extérieur. "Nous avons créé, dans la maison existante, une terrasse couverte dans le prolongement de la nouvelle salle à manger, explique l'architecte Peter Geraerts. La transition entre l'intérieur et l'extérieur est délimitée par du verre. Afin de préserver une vue optimale, nous avons intégré les profilés de fenêtre dans le mur, le sol et le plafond. Nous n'avons donc pas de châssis ni de limite claire entre l'intérieur et l'extérieur. L'intérieur semble vraiment communier avec l'extérieur."

Le volume saillant semble quant à lui encadrer l'image du jardin et aspirer le jardin à l'intérieur. "Et les murs enduits de l'intérieur se prolongent également à l'extérieur, dans le patio." Les concepteurs ont choisi un enduit blanc pour camoufler les interventions faites dans la maison.

Volume rehaussé

Le volume saillant, érigé à l'emplacement de l'ancienne véranda, est légèrement surélevé par rapport à la maison. Il faut donc franchir une petite marche pour y accéder. En proposant ce rehaussement, les architectes ont littéralement décollé le volume du sol. Cette intervention offre aux occupants une meilleure vue sur leur jardin. Ce nouvel espace de 49 m² abrite le salon et un grand piano à queue.

L'extension comporte trois façades : deux sont parachevées avec des panneaux Trespa gris ; la troisième, à l'arrière, est vitrée. Les panneaux sont posés à joints alternés, pour donner du mouvement au volume. Sur le toit plat, les architectes ont fait poser un roofing. Les profilés ronds en zinc apportent de la finesse aux bords de toiture.

Jardin japonais intérieur

Le patio qui jouxte la façade avant mesure environ 4,7 mètres de long pour 1,3 mètre de large. Ce jardin intérieur fait office de tampon entre la rue et l'espace de vie. Il bloque le regard des passants sans empêcher la lumière du jour d'entrer dans les pièces de vie. Il apporte aussi un élément supplémentaire dans l'organisation de l'espace, même si son aménagement n'est pas encore terminé : il n'y a pour l'instant que de grosses pierres blanches mais, à terme, le patio arborera un look japonais.

Kelly Cuypers - Habitos.be

Consultez le numéro 357 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

Nos partenaires