Maison en acier et comportement au feu

16/04/13 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Je Vais Construire

L'acier est un matériau incombustible. Cependant, à haute température, lors d'un incendie par exemple, l'acier perd sa résistance et sa stabilité. Qu'en est-il alors de la sécurité des maisons à ossature métallique face à l'incendie ?

Maison en acier et comportement au feu

L'acier est un matériau incombustible. Cependant, à haute température, lors d'un incendie par exemple, l'acier perd sa résistance et sa stabilité. Qu'en est-il alors de la sécurité des maisons à ossature métallique face à l'incendie ? Lors de l'incendie d'un édifice, la priorité absolue est la sécurité de ses occupants. Les concepteurs doivent donc veiller à créer des bâtiments offrant une résistance au feu suffisante pour permettre l'évacuation des personnes et l'intervention des secours. Dans ce contexte, résistance au feu et réaction au feu sont deux termes à ne pas confondre ! La résistance au feu est la capacité d'une paroi à résister mécaniquement au feu, tandis que la réaction au feu est la capacité d'un matériau à s'enflammer et à contribuer à l'incendie. Le cas de l'acier est particulièrement parlant puisque bien qu'incombustible et ininflammable, sa résistance diminue dangereusement avec les hautes températures d'un incendie.

Les maisons constituées d'éléments en acier sont-elles dangereuses pour autant ? Non, car différentes interventions, seules ou combinées, peuvent augmenter leur résistance au feu pour garantir la sécurité des occupants. Précisons tout de même que, dans le cadre des maisons unifamiliales, aucune norme de base n'est exigée légalement ! Ceci signifie qu'aucune des solutions décrites ci-après n'est imposée mais bien à utiliser pour augmenter votre sécurité.

Pour accroître la résistance au feu de votre habitation, citons la protection par une peinture ignifuge ou un parement résistant au feu, le remplissage des éléments en acier par du béton, et le surdimensionnement de la structure en acier. Le surdimensionnement de la structure en acier, c'est-à-dire l'emploi de profils plus importants que ce que demande la seule stabilité du bâtiment, n'est certes pas la solution la moins coûteuse mais permet de conserver intact l'aspect brut de la structure, en cas de structure apparente. Une autre façon de procéder est de recouvrir les éléments en acier par une protection physique, soit avec de la peinture ignifuge, soit à l'aide de plaques spécialement prévues pour résister au feu. Une dernière possibilité est le remplissage des éléments en acier par du béton, matériau possédant une bonne résistance au feu.

Enfin, rappelons que des mesures préventives pour la sécurité contre le feu sont vivement recommandées, voire obligatoires : détecteurs de fumée, alarme, extincteurs...

Sylvie Reversez

Nos partenaires