Mieux vaut envisager une isolation acoustique (à moins de vous balader toute la journée avec un casque)

20/02/17 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

L'isolation acoustique est souvent perdue de vue par les personnes qui rénovent ou construisent une maison, explique l'expert en acoustique Marcelo Blasco. "Pourtant, si l'isolation thermique n'est pas bonne, vous pouvez mettre un gros pull. Contre une mauvaise isolation acoustique, vous ne pouvez pas faire grand chose. A moins de vous balader toute la journée avec un casque audio."

Mieux vaut envisager une isolation acoustique (à moins de vous balader toute la journée avec un casque)

© Getty Images/iStockphoto

Un belle maison ou un bel appartement n'est pas nécessairement une habitation confortable. "L'isolation thermique fait souvent l'objet d'une grande attention, l'isolation acoustique est considérée comme un luxe", souligne l'expert acousticien et architecte Marcelo Blasco du bureau de conseil en acoustique Blasco. Les personnes qui rénovent ou construisent ont pourtant intérêt à bien s'informer sur ce qu'elles peuvent faire contre le bruit. Nous vous donnons déjà une introduction sur le sujet ci-dessous.

Impact psychologique

"Une bonne acoustique est un droit. J'ai déjà souvent vu des personnes sombrer à cause de problèmes acoustiques. Une fois que vous vous focalisez sur un bruit, cela ne fait qu'empirer. Une mauvaise isolation acoustique peut vous atteindre psychologiquement et vous rendre fou", témoigne Blasco. Imaginez que vous entendez tout le temps votre voisin jouer de la musique la nuit ou que vous vous réveillez systématiquement à cause du survol des avions. Ou vous désirez lire un livre dans le salon de votre appartement, mais vous entendez à chaque fois le bruit du fonctionnement de la cage d'ascenseur. Il est parfois difficile d'ignorer ces bruits ou de continuer à les ignorer.

Types de problèmes acoustiques

Selon Blasco, il y a 4 sortes de problèmes acoustiques. "Il peut s'agir de bruits de contact. Dans ce cas, vous entendez par exemple les pas des voisins. Un autre problème est le bruit aérien, comme le son de la télévision ou les voix des voisins. Cela peut aussi être la circulation à l'extérieur ou les avions. Les bruits d'installation, comme une chaudière qui s'allume au milieu de la nuit, est le quatrième type", explique l'expert acousticien.

Comment améliorer l'acoustique dans votre habitation ?

Bruits de contact

Chaque type de problème requiert une approche différente. Pour les bruits de contact, il est important de vous attaquer à la source. Vous entendez le bruit des chaussures sur le sol chez les voisins au-dessus de chez vous ? Dans ce cas, vous devez en réalité faire quelque chose à ce sol. Ce que l'on oublie souvent, c'est que le revêtement de sol ne peut pas toucher les murs avoisinants. A cause de cela, les vibrations sont propagées plus loin. Un plancher flottant retient les vibrations. Un tapis peut diminuer le bruit, mais ce n'est pas une solution structurelle.

Bruit aérien

Vous devez faire face à ce problème et vous ne désirez pas détruire de murs ? Dans ce cas, selon Blasco, les revêtements muraux représentent une bonne solution. Prenez une structure de profilés métalliques, avec de la laine de verre et deux plaques de plâtre. "Ceux-ci sont d'une épaisseur de 10 centimètres, vous perdez par conséquent une partie de l'espace", explique l'expert acoustique.

Bruits de façade

Ne vous focalisez pas sur la façade, mais sur les fenêtres et les ventilations. Celles-ci sont souvent moins bien isolées que la façade. Utilisez du double vitrage asymétrique plutôt que du symétrique. "Consacrez aussi de l'attention aux profilés des fenêtres et optez pour du bois ou de l'aluminium", selon Blasco. Un système de ventilation acoustique est préférable.

Bruits d'installation

Des normes strictes sont en vigueur en cette matière. Optez pour une solution complémentaire: déconnexion des appareils et conduits acoustiques. Utilisez des amortisseurs dans les tuyaux ou des conduits flexibles à isolation acoustique et veillez à ce que les machines se trouvent dans un espace bien isolé. L'achat d'appareils peu bruyants aide aussi.

Comment répartir au mieux les espaces ?

Il vaut mieux ne pas installer votre chambre à coucher près de l'espace technique. "Mettez les espaces bruyants proches les uns des autres et maintenez les le plus loin possible des chambres à coucher", conseille Blasco. "L'espace technique peut par exemple se trouver à côté de la cuisine." Les pièces où vous vous trouvez la journée, mettez-les à l'avant. Les pièces où le repos est primordial, à l'arrière. Si vous habitez dans une rue à forte circulation, ne mettez bien sûr pas la chambre à coucher côté rue. "Au sein même de la famille, l'acoustique n'est pas souvent la source de beaucoup de frustrations. Le bruit qui pénètre dans l'habitation de l'extérieur est plus souvent le coupable", selon Blasco.

Mieux vaut prévenir que guérir

"Un bon architecte veille à un plan d'ensemble global dans lequel l'acoustique est incluse d'emblée. Souvent, on tient d'abord compte de l'isolation thermique, et ensuite seulement de l'isolation acoustique. Mais c'est en fait trop tard."

Nos partenaires