Pourquoi c'est une bonne idée de construire une maison passive en bois

05/03/16 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Grâce à ses réglementations très strictes, Bruxelles est chef de file mondial en matière de construction passive. Bien qu'on associe souvent le passif à des constructions modernes et épurées, on peut également recourir à un matériau classique comme le bois.

Pourquoi c'est une bonne idée de construire une maison passive en bois

© Wancennes

Fenêtres en bois

Bruno Riche, de l'entreprise de menuiserie Riche à Mariembourg, nous explique pourquoi. "On voit clairement que les valeurs énergétiques baissent. À l'heure actuelle, elles oscillent entre 1 et 1,4. La réglementation diffère d'une province à l'autre et d'une région à l'autre. Cependant, nous souhaitons aller encore plus loin. Nous sommes le seul fabricant belge à vendre des fenêtres en bois aux coefficients nécessaires pour les constructions passives (moins de 0,8 Uw). C'est quelque chose qui évolue très rapidement à Bruxelles."

Récupérer des parts du marché

Cette évolution ne s'est pas faite par hasard. Le chef d'entreprise, qui possède une division de charpenterie d'environ 80 personnes, sait ce qui est nécessaire pour atteindre les normes des habitations passives. "Nous voyons de plus en plus de projets de constructions passives. Au niveau fenêtres, le passif couvre 10 à 15% de notre volume. Pour nous, ce focus sur la baisse des valeurs énergétiques est excellent. De nature, le bois est un très bon isolant, ce qui nous a permis de récupérer une part de marché de l'aluminium".

Passif de nature

Si le bois est parfait pour les constructions passives, c'est grâce à ses propriétés naturelles. "Outre sa capacité à isoler, le bois est très résistant à l'air et au vent. Les arbres sont faits pour résister aux caprices de la nature" raconte Riche. "Cependant, la technique exige une très bonne maîtrise, et particulièrement pour les maisons passives, car l'ensemble des éléments permettra de garder la chaleur à l'intérieur. Nous travaillons avec des poseurs spécialisés en constructions passives. Bref, de la qualité pour toutes les phases du projet."

Une deuxième vie

"En plus, le bois possède d'autres qualités vertes", ajoute encore Riche. "Il se traite facilement, par exemple, ce qui fait que le parc de machines nécessite moins d'énergie. Et il stocke le carbone, ce qui est important pour lutter contre le réchauffement climatique. Finalement, c'est un produit idéal pour une économie circulaire, car on peut lui donner une deuxième vie dans d'autres applications."

Parer les critiques

"Nous essayons de parer les critiques à l'égard d'espèces de bois tropicales en misant de plus en plus sur les arbres européens. Combiné à l'aluminium, ce choix fonctionne très bien, puisqu'il peut compenser la solidité un peu moindre des arbres indigènes." Parmi les inconvénients, on cite souvent l'entretien que nécessite le bois. "Les matériaux changent en permanence, les performances s'améliorent. En d'autres termes, le cycle de rénovation de dix ans présente des avantages. En outre, il permet de changer de couleur plus souvent" conclut Riche. (VC)

Nos partenaires