Un mur écologique

21/11/13 à 10:30 - Mise à jour à 10:30

Source: Je Vais Construire

Parallèlement à la construction économe en énergie, la construction écologique connaît elle aussi un succès grandissant. Un gros oeuvre écologique représente toutefois bien plus qu'une structure en bois. De nos jours, le marché propose en effet bon nombre de blocs de construction écologiques.

Un mur écologique

© BAST architects-engineers

Parallèlement à la construction économe en énergie, la construction écologique connaît elle aussi un succès grandissant. Un gros oeuvre écologique représente toutefois bien plus qu'une structure en bois. De nos jours, le marché propose en effet bon nombre de blocs de construction écologiques.

La gamme des blocs de construction propose déjà des alternatives écologiques. Pensons par exemple au silico-calcaire qui, selon la classification NIBE, offre la meilleure performance en tant que bloc de construction. Par ailleurs, certains matériaux naturels - traités ou non - se prêtent également à l'édification de murs.

Les ballots de paille

Une solution que nous avons tous déjà aperçue dans les champs durant l'été sont les ballots de paille. La construction à l'aide de paille est relativement aisée et bon marché. Pour l'édification de murs, il suffit de se procurer les ballots nécessaires auprès d'un exploitant agricole et de les empiler ensuite à l'intérieur du cadre porteur sur lequel reposent les étages et la toiture. Un empilement correct vous assure un niveau élevé d'isolation des murs. Après avoir été empilés, les ballots doivent être recouverts d'un enduit de finition d'argile, les protégeant contre le feu et la vermine.

La construction à l'aide de chanvre

Le chanvre est un matériau de construction un peu moins connu. Sous forme fragmentée et mélangée à de la chaux et de l'eau, le chanvre se transforme aisément en blocs de construction. Le résultat obtenu est ininflammable. Par ailleurs, les blocs sont légers et faciles à traiter. Il est possible de les maçonner de manière traditionnelle pour ériger un mur massif. Attention : les blocs de chanvre ne peuvent pas être utilisés pour la construction de murs porteurs mais conviennent toutefois comme remplissage de structures porteuses.

Ce type de mur offre aussi un bon niveau d'isolation. Les murs de chanvre sont perméables à la vapeur et possèdent une inertie thermique élevée. Il est également possible d'utiliser des blocs de chanvre pour la post-isolation des murs intérieurs.

Il n'est pas indispensable d'acheter ou de fabriquer soi-même des blocs de chanvre. Le mélange de base peut en effet être coulé sur place. Il suffit pour cela de réaliser un coffrage muni d'une plaque perméable à la vapeur à l'intérieur et un coffrage temporaire à l'extérieur. Une alternative consiste à faire réaliser les panneaux sur mesure en usine. L'avantage est que le chanvre peut sécher rapidement et de manière contrôlée, offrant ainsi une qualité constante. Vous ne disposez hélas pas de cette garantie quand les murs sont coulés sur le chantier.

Des châteaux de sable

Puisque le sable est disponible en quantité, pourquoi ne pas l'utiliser pour la construction de murs ? Lorsqu'on voit à la télévision les images de régions comportant un risque d'inondations, on observe souvent des murs de sacs de sable de plusieurs mètres de haut. Si de tels murs sont capables de résister à la pression de l'eau, ils conviennent certainement aussi pour la construction de murs d'habitation. La stabilité du mur représente cependant un point important lors de l'empilement des sacs de sable. Il est préférable d'utiliser des sacs en plastique car ce matériau conserve mieux le sable au sec et offre ainsi de meilleures propriétés thermiques. La finition du mur peut être réalisée à l'aide d'argile, de bois, etc.

Un produit de la mer

Et pourquoi ne pas revenir à l'"ancienne école" ? Au Danemark, le bureau d'architecte Vandkunsten a su redonner vie à une ancienne méthode de construction, à l'aide d'algues marines. Une fois sèches, les algues se révèlent être un bon isolant bénéficiant d'une durée de vie de plus de 150 ans. Les algues marines sont placées dans des sacs de gaze fixés contre la structure porteuse. On obtient ainsi un mur écologique. Pour plus d'informations, lisez aussi l'article "Les algues marines comme matériau d'isolation" sur www.jevaisconstruire.be.

TiM Vanhove

Nos partenaires