Une toiture verte accessible

21/01/13 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Je Vais Construire

Végétaliser une toiture offre de nombreux avantages, essentiellement en ville : vue plus agréable, zone d'agrément et de jardin complémentaire, inertie thermique ou effet de rétention de l'eau de pluie en cas d'averses importantes.

Une toiture verte accessible

© Derbigum

Pour transformer votre toiture plate en toiture verte, trois possibilités s'offrent à vous : une toiture intensive jardin, une toiture intensive légère ou une toiture végétalisée (aussi appelée toiture verte extensive). Le type de toiture verte conditionne la facilité d'accès, la fréquence d'entretien et le choix des espèces qui s'y développeront. Le choix principal réside dans l'usage que l'on souhaite faire de la toiture : en profiter comme d'un jardin ou n'y accéder que pour l'entretien.

Accès pour l'entretien

Cet accès est limité pour les toitures plates intensives légères dont la couche de substrat varie de 10 à 25 cm ou pour les toitures plates extensives dont l'épaisseur du substrat est inférieure à 10 cm.

Pour ce type d'accès occasionnel, la pose de quelques dalles entre les plants de végétation suffit pour pouvoir circuler sans risque d'endommager l'étanchéité ou l'isolation. La pose de plots est préférable dès que l'épaisseur le permet (10 à 20 cm). En cas de hauteur limitée, les dalles peuvent toutefois être posées sur une membrane de renfort de l'étanchéité ou sur un géotextile.

Un véritable jardin suspendu

Si votre souhait est de profiter de votre toiture verte comme d'un vrai jardin, optez pour une toiture à végétation intensive. En fonction de la hauteur du substrat, il vous sera possible d'y faire pousser du gazon, des plantes basses, des arbustes. Pour des hauteurs de substrat importantes et si l'exposition au vent et la hauteur le permettent, vous pourrez également y faire pousser certaines espèces d'arbres. Pour ce type de toiture, le CSTC conseille un minimum de 25 cm de terre posée sur une couche drainante. Un feutre anti-racine est également nécessaire pour protéger la couche d'étanchéité de la toiture.

Avant d'opter pour ce type de toiture, consultez un spécialiste afin de sélectionner des espèces végétales à système non "radiculaire". Voici une liste (non exhaustive) d'espèces à éviter :
? Arbustes : bambou, renouée, sureau.
? Feuillus : châtaignier, érable, hibiscus, marronnier, merisier, tilleul, saule.
? Herbacées : chiendent, liseron, renoncule rampante.
? Résineux : cyprès, épicéa, pin, sapin, thuya.

Cédric Bourgois

Nos partenaires