Vitrer le toit de votre extension ?

22/05/13 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

Source: Je Vais Construire

Lors de travaux d'extension à l'arrière d'une maison, vitrer totalement ou partiellement la toiture est un choix qui dépend de plusieurs facteurs. La lumière, l'isolation thermique ou le confort acoustique sont autant de critères à prendre en compte.

Vitrer le toit de votre extension ?

© Skylux

Lors de travaux d'extension à l'arrière d'une maison, vitrer totalement ou partiellement la toiture est un choix qui dépend de plusieurs facteurs. La lumière, l'isolation thermique ou le confort acoustique sont autant de critères à prendre en compte.

Le verre en toiture : un maximum de lumière pour un minimum d'intervenants

Lorsque le toit d'une extension est vitré, la lumière inonde véritablement l'espace intérieur du bâtiment principal auquel l'extension est accolée. En hiver, cela peut aussi représenter un avantage au niveau des apports solaires, pour peu que votre extension soit orientée (plus ou moins) au sud. Par contre, en été, des protections solaires extérieures seront à prévoir pour éviter la surchauffe !

Si vous avez choisi de construire une véranda, cela vous a permis de n'avoir qu'un seul intervenant lors du chantier. Dans ce cas, il n'y aura pas de coordination à prévoir ou de délai d'attente entre les interventions des différents corps de métiers. Toutefois, cet avantage peut aussi s'avérer être un inconvénient : tous les installateurs de vérandas ne sont pas qualifiés pour réaliser des fondations, des murets ou des dalles. Lorsqu'il y a des problèmes d'humidité au niveau de ces ouvrages, il est assez fréquent de constater, lors de l'expertise, qu'ils ont été réalisés par un installateur qui s'est improvisé maçon sans en avoir les compétences. Pour éviter les mauvaises surprises, demandez à l'entreprise concernée quelques références de travaux déjà réalisés et n'hésitez pas à aller les voir sur place.

Une toiture pleine : isolation thermique et confort acoustique

Opter pour une toiture totalement opaque permet de gagner en isolation thermique, mais réduit fortement l'apport de lumière dans le bâtiment existant. Malgré les évolutions technologiques, les nouveaux vitrages restent en effet moins isolants que les toitures opaques. Il y aura donc inévitablement une différence en termes de confort thermique et de consommation.

D'un point de vue acoustique également, une toiture isolée réduira plus efficacement les bruits ambiants extérieurs et les bruits d'impact de la pluie ou de la grêle qu'un vitrage.

Sachez toutefois que certains spécialistes s'attachent aujourd'hui à concevoir des vérandas de type basse énergie en recourant à des profilés particulièrement performants combinant le bois et l'aluminium. Informez-vous correctement et faites-vous aider par votre architecte pour évaluer le type de toiture qui doit l'emporter et trouver le bon équilibre.

Cédric Bourgois

Nos partenaires