Eric Cloes
Eric Cloes
Eric Cloes est rédacteur en chef de Je vais Construire.
Opinion

28/02/18 à 05:00 - Mise à jour à 10:30

Une formule pour se loger bon marché

'Pour se loger à un prix décent, il faut sortir des sentiers battus et s'ouvrir à de nouvelles opportunités.'

Une formule pour se loger bon marché

© Getty Images/iStockphoto

Déjà bien développé aux Pays-Bas, le concept de location éphémère en est encore à ses balbutiements dans notre pays, mais pourrait bien prendre de l'ampleur tant les premières expériences semblent donner satisfaction aux différentes parties.

De quoi s'agit-il? Des agences spécialisées dans ce nouveau type de business se chargent de louer des immeubles mis en vente pendant la durée de la transaction. En effet, lorsqu'un immeuble change de propriétaire, il se passe généralement quelques mois - maximum quatre - entre la signature du compromis et celle de l'acte; à cela s'ajoute régulièrement un délai de vacance de plusieurs mois, voire d'une année ou deux, si l'immeuble fait l'objet d'un permis d'urbanisme pour rénovation lourde ou changement d'affectation, par exemple.

Partager

'Pour se loger à un prix décent, il faut sortir des sentiers battus et s'ouvrir à de nouvelles opportunités'

L'idée de la location éphémère est de profiter de ces périodes d'inoccupation pour utiliser provisoirement l'immeuble. Concrètement, l'agence de location conclut un contrat avec le propriétaire pour exploiter gratuitement l'immeuble. En accord avec lui, elle fait parfois quelques petits travaux pour permettre l'occupation du bien par un locataire, sans toutefois en amoindrir le potentiel ultérieur. L'avantage, pour le propriétaire, est que l'immeuble est assuré, entretenu, chauffé et gardé pendant la période de transition.

Quant au locataire éphémère, il ne jouit du bien que pour une période déterminée (14 mois en moyenne), mais bénéficie d'un loyer modeste qui représente au maximum la moitié du prix du marché. Ce loyer revient à la société de location qui rentabilise ainsi ses démarches et paye l'assurance et les éventuels travaux. Tout le monde y trouve donc son compte...

Nous le répétons depuis longtemps: pour se loger à un prix décent, il faut sortir des sentiers battus et s'ouvrir à de nouvelles opportunités. Même si celles-ci n'ont plus grand-chose à voir avec notre conception traditionnelle du logement familial. Évidemment, cette errance programmée est plus facile à supporter si elle peut se pratiquer dans une zone géographique limitée et si les charges de famille ne sont pas trop lourdes... Avis donc aux célibataires ou aux jeunes couples avides d'expériences originales!

Eric Cloes

Rédacteur en chef

Nos partenaires