Comme chez Christophe Deborsu

28/05/14 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Je Vais Construire

Christophe est journaliste sur la chaîne flamande Vier.

Propriétaire ou locataire ?

Je suis nouvellement propriétaire d'un bien situé dans le centre de Namur. Je voulais revenir dans le centre après avoir vécu vingt ans dans la campagne environnante. La ville offre plus de facilités. À 50 ans, je ne me sens pas encore dans la peau d'une personne âgée, mais c'est vrai que tout est plus accessible, notamment pour les enfants. Les écoles et l'université sont plus proches.

Construire ou rénover?

J'ai construit dans ma première vie. À présent, je vais rénover. À chaque moment de la vie ses plaisirs. Les deux sont intéressants car leur but vise l'amélioration de la vie. Je vais faire les choses petit à petit car, comme pour tous, l'argent est le nerf de la guerre...

Appartement ou maison? Là aussi, je vous répondrai : les deux. J'ai possédé une villa quatre façades isolée au milieu de la campagne. Il n'y avait aucune maison à 272 degrés à la ronde. Aujourd'hui, je vis dans un appartement et j'y suis bien.

De quel style est votre intérieur?

Pour l'instant, il n'a pas grand style ! A priori, je suis plutôt amateur de contemporain. Je trouve généralement l'inspiration dans les magazines, mais pour le moment je n'en achète pas car cela engendrerait de la frustration de ma part ! Ce sera pour plus tard.

Décrivez-nous la maison de vos rêves.

C'est très compliqué. Chaque maison dans laquelle je vis est la maison de mes rêves car je m'y sens bien. Celle de ma compagne, en Flandre, est aussi la maison de mes rêves, car elle est beaucoup plus aboutie que mon appartement. Cela même si je n'y ai rien fait, mais quand on aime quelqu'un, on aime aussi ce qui va avec.

La pièce la plus importante chez vous?

C'est le séjour avec mon bureau en mezzanine. Je suis capable de travailler avec des boules Quies quand les enfants jouent avec la console vidéo. Je les vois, je les sens, mais je les entends suffisamment peu que pour pouvoir travailler. Car je suis souvent chez moi pour rédiger mes articles.

Vous aimez bricoler?

Le sommet du bricolage pour moi, c'est... monter un meuble Ikea ! Et j'aime beaucoup le faire avec mes fils, même s'ils sont moins enthousiastes que moi. Pour le reste, je suis dans la moyenne : je n'ai pas deux mains gauches, mais pas non plus deux mains droites !

Comment vous chauffez-vous?

Le chauffage central fonctionne au gaz. Je n'ai pas vraiment le choix puisque je vis dans un immeuble.

Les techniques telles que panneaux photovoltaïques, récupération d'eau de pluie, chauffe-eau solaire ne vous concernent donc pas vraiment non plus...

En effet, la rénovation de cet immeuble date d'il y a quinze ou vingt ans. Ce n'était pas dans l'état d'esprit de l'époque. Sinon, je suis très pour et j'encourage l'utilisation de ces techniques.

Un matériau préféré?

J'aime beaucoup le bois. En Belgique, 78 % des forêts sont wallonnes. Mais j'ai devant moi des châssis en aluminium, un matériau que j'apprécie aussi. J'aime bien l'acier, qui a fait la grandeur de la Wallonie à une époque. Tous ces matériaux et leur histoire me plaisent.

Votre actualité du moment?

Je viens de publier "Dag, Bonjour !" que j'ai écrit conjointement avec ma compagne Annick De Wit, journaliste pour Het Laatste Nieuws. Il s'agit d'un livre sur la Belgique, reprenant toutes les données qui permettent de se faire une idée sur l'état du pays. Il consiste en une liste la plus complète possible des différences et des points communs entre Flamands et Wallons. C'est une expérience d'un couple mixte, tel que le nôtre. Saviez-vous qu'en Belgique, seuls cinq couples sur mille sont "mixtes" (flamand - francophone) ? Alors qu'on compte vingt couples belgo-hollandais pour mille et quarante couples franco-belges pour mille. Est-ce que cela va aussi mal que ça chez nous ?

Texte : Natacha Dumont

Nos partenaires