Comment établir un bon plan lumière?

29/02/16 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

L'éclairage n'est pas seulement fonctionnel, c'est également le moyen idéal pour créer de l'ambiance dans une pièce.

Comment établir un bon plan lumière?

© Light Gallery / Facebook

Pour arriver à l'effet désiré, on fait de plus en plus appel à un plan lumière. Voici les points principaux auxquels il faut veiller.

La fonctionnalité et l'ambiance

L'époque où le choix de l'éclairage consistait uniquement à déterminer l'armature est loin. Le plan lumière est la solution idéale pour installer le bon éclairage au bon endroit. Il mentionne l'emplacement exact des points de lumières, le type d'éclairage et les armatures assorties.

est de combiner fonctionnalité et atmosphère, ce qu'on fait en jouant avec la lumière directe et indirecte, l'éclairage de base, la luminance et la couleur de la lumière. Pour établir un plan lumière, on peut s'adresser à un conseiller en éclairage, un architecte d'intérieur ou un architecte de jardin.

Si vous préférez le réaliser vous-même, mieux vaut tenir compte d'un certain nombre de points. Light Gallery prodigue quelques conseils et invite les visiteurs de Batibouw à prendre rendez-vous sur le stand pour établir un plan lumière.

Lumen ou Kelvin

Autrefois, les consommateurs pouvaient très bien se représenter l'éclairage. Quand on parlait d'une puissance de watts de 60, on pouvait s'imaginer l'effet. Or, aujourd'hui, chacun n'est pas encore familiarisé avec la terminologie propre aux LED. Il y a deux termes qu'il faut retenir.

Tout d'abord, il y a l'intensité de la lumière, exprimée en lumen. C'est la quantité totale de lumière visible diffusée dans tous les sens par une source lumineuse et donc un élément important dans un plan lumière. Cependant, il n'y a pas de précepte pour transformer les watts en lumen, car les qualités des différents LED ne sont pas toutes identiques. Pour vous donner une idée, 60W correspond à peu près à 600 lumen.

Il y a aussi la température de couleur, exprimée en Kelvin. Il y a trois subdivisions standard, où 2007 Kelvin correspondent à une lumière chaude de lampe halogène et 4000 Kelvin à une lumière très blanche proche de la lumière naturelle. Le juste milieu tourne autour de 3 000 Kelvin. Ces deux éléments jouent un rôle clé dans l'ambiance. En plus, bon nombre de fabricants prévoient la possibilité de puiser différentes couleurs dans une même armature.

Un bon plan

Un plan lumière part du plan de l'habitation. Celui-ci doit non seulement contenir les mesures, mais également la fonction de chaque pièce, car celle-ci joue un rôle très important pour les points de connexion et de lumière. C'est aussi la première chose que demandera le conseiller en éclairage. Il va de soi que ce sera plus facile pour une construction neuve.

Cependant, on peut également obtenir de beaux résultats en faisant preuve de créativité. On commence par choisir un éclairage de base qui équilibre la lumière directe et indirecte. Ensuite, on sélectionne un éclairage d'ambiance qui joue sur le contraste ombre et lumière. Finalement, il faut se demander quels endroits doivent être équipés d'un éclairage précis (pour travailler, par exemple).

Un large choix d'armatures

Les armatures, qui existent en différents styles, formats et formes, ne sont choisies qu'en dernière étape. Ici, le budget joue évidemment un rôle. En principe, il y a des possibilités pour tous les budgets, mais une indication du montant aide à rêver dans les limites de ses possibilités. Le mieux, c'est d'essayer de trouver des armatures assorties au reste de son intérieur. (VC)

Nos partenaires