Electricité: planning, tarif, puissance

23/11/09 à 23:45 - Mise à jour à 23:45

Source: Je Vais Construire

Une bonne installation électrique est indispensable à notre confort moderne. Pourtant rares sont ceux qui y prêtent suffisamment d'attention, que ce soit en construction neuve ou en rénovation.

Une bonne installation électrique est indispensable à notre confort moderne. Pourtant rares sont ceux qui y prêtent suffisamment d'attention, que ce soit en construction neuve ou en rénovation.

L'installation électrique est un des points auxquels on prête trop peu d'attention lors de la construction ou de la rénovation. Nous ne nous y intéressons le plus souvent qu'au moment où il faut installer un nouvel appareil électrique, prévoir un point d'éclairage supplémentaire ou réaménager notre intérieur.

Planning

Vous avez d'abord besoin d'énergie électrique pour votre chantier (construction ou rénovation). Pour en disposer, vous devez faire une demande de raccordement de chantier (ou provisoire), soit via le gestionnaire du réseau de distribution (une intercommunale), soit via un fournisseur d'électricité (par exemple, Electrabel, Luminus...). Cette demande peut émaner tant du maître de l'ouvrage que de l'entrepreneur. Veillez à ce que les accords pris soient clairs et à ce que la demande soit rentrée à temps.

Mais c'est avant déjà que vous devez réfléchir à votre installation électrique. Opterez-vous pour une installation classique, une installation classique à commande à distance ou une installation avec télérupteurs? A moins que vous ne songiez à intégrer votre installation électrique dans un système domotique. En simplifiant, on pourrait dire que cet ordre de présentation va du meilleur marché au plus cher, allant aussi du confort ordinaire et peu flexible au très confortable et très flexible.

Il convient d'apporter des réponses définitives aux questions préalables avant d'arrêter votre choix. Celui-ci doit être fait avant d'entamer le gros oeuvre. Certains éléments doivent en effet être intégrés dans les murs, dans la chape ou dans les hourdis (creux) des planchers.

Vous devez donc discuter de l'installation électrique dès l'avant-projet avec votre architecte. Vous devez déjà prévoir le nombre et l'emplacement des points lumineux, des interrupteurs, des prises... en fonction du futur aménagement.

Quel tarif?

La compagnie d'électricité vous donne le choix entre trois types de compteurs:

- Le compteur 24 heures simple (tarif normal): chaque kilowatt/heure (kWh) consommé est facturé à un prix fixe. Les frais fixes sont moins élevés que pour les autres tarifs, mais le prix par kWh est plus élevé.

- Le compteur jour/nuit (tarif bi-horaire): il s'agit d'un compteur à deux cadrans. L'un indique la consommation de jour, l'autre, la consommation de nuit. Un signal est envoyé de la centrale vers un commutateur placé dans votre compteur pour assurer la conversion jour/nuit et inversement (entre 22 heures et 7 heures, mais les heures précises peuvent différer d'une commune à l'autre). Le tarif de nuit est environ moitié moins cher que le tarif de jour.

- Le compteur exclusif nuit: il s'agit d'un compteur spécial qui fournit de l'électricité exclusivement de nuit. Les appareils y sont raccordés par un câblage séparé. Ce tarif est surtout prévu pour le chauffage à accumulation qui se recharge la nuit. Le compteur exclusif nuit peut se combiner à un compteur simple comme à un compteur bi-horaire.

Et le tarif social? Il s'agit d'un tarif préférentiel dont certaines personnes peuvent bénéficier à certaines conditions (personnes âgées, moins valides...).

Quel voltage?

La plupart du temps, une installation monophasée 220 V suffira. Ce n'est que si vous comptez utiliser un équipement lourd (professionnel ou semi-professionnel) que vous aurez besoin d'un raccordement en triphasé 380 V.

Pour un raccordement en monophasé 220 V, un seul câble à quatre brins arrive en général au coffret du compteur. Seuls deux de ces brins sont utilisés (mais ainsi, la possibilité d'un passage au triphasé reste possible). Ces fils vont, via le disjoncteur principal, vers le compteur et aussi - en cas de tarif bi-horaire - vers le commutateur jour/nuit. Ils rejoignent ensuite le coffret de distribution qui comprend le disjoncteur (qui coupe le courant dans toute la maison), les différentiels et les fusibles automatiques qui protègent les différents circuits.

Quelle puissance de raccordement?

La puissance de raccordement électrique de votre maison est la puissance maximum que l'installation électrique peut supporter. Si vous utilisez en même temps plusieurs appareils qui, ensemble, dépassent la puissance disponible, le fusible automatique se déclenche. (voir tableau des puissances de quelques appareils ménagers).

Si vous disposez d'un raccordement monophasé 220 V et d'une intensité de courant de 25 A, la puissance totale disponible est de 220 V x 25 A = 5500 W, soit 5,5 kW.

Si vous avez 40 A, elle passe à 8,8 kW, et avec 63 A, à 13,86 kW.

Pour une maison unifamiliale (sans chauffage électrique), on opte généralement pour une puissance comprise entre 40 et 63 A.

Raccordement définitif et sécurité

L'installation électrique doit répondre aux prescriptions et obligations légales qui sont reprises dans le RGIE (Règlement général sur les installations électriques). Un ouvrage épais, relativement technique et pratiquement inaccessible au profane. Vous pouvez retrouver toutes les informations pratiques sur le site du bureau de contrôle Verbruggen (http://users.skynet.be/btv.info).

Une fois votre installation achevée, celle-ci doit encore être approuvée par un organisme de contrôle agréé. L'agréation requiert un schéma unifilaire ainsi qu'un schéma de situation fournis et signés par votre installateur. L'attestation délivrée vous permettra de demander le raccordement définitif à votre fournisseur d'électricité.

Electricité et codes

L'électricité a ses propres codes et unités. Quelques conseils :

- Le courant continu: il est fourni notamment par les piles (rechargeables). Souvent représenté par les lettres DC, il affiche une polarité spécifique (les pôles sont soit +, soit -). Le courant alternatif (AC) ne présente pas de pôles fixes: les pôles passent de + à - 50 fois par seconde, soit une fréquence de 50 Hz (hertz).

- Un courant se caractérise par sa tension (exprimée en volt V) et son ampérage (A). La puissance qu'un courant électrique peut fournir à un appareil électrique s'exprime en watts (W) ou en kilowatts (kW) où 1 kW = 1000 W. Cette puissance peut aussi s'exprimer en kVA où 1 kVA = 1 kW. Lorsque cette puissance est délivrée pendant une période déterminée (exprimée en heures), l'appareil consomme de l'électricité qui est comptabilisée au compteur et qui vous est ensuite facturée.

Un exemple: vous utilisez un fer à repasser d'une puissance de 2000 W (ou 2 kW) pendant une heure et demie. Vous consommez donc: 2 kW x 1,5 h = 3 kWh.

Jef Sels

En savoir plus sur:

Nos partenaires