Le grenier: l'exemple type d'un espace sous-estimé

04/03/15 à 11:28 - Mise à jour à 24/02/15 à 15:06

Pendant Batibouw, Eric Cloes, le rédacteur en chef de 'Je vais construire & rénover', nous donne quotidiennement sa vision sur le secteur de la construction.

Le grenier: l'exemple type d'un espace sous-estimé

© Velux

Des trésors dans votre grenier

Trop chères et/ou trop petites, les maisons de ville ? Parfois oui, parfois non... Tout dépend des aménagements que l'on envisage d'y réaliser. L'exemple type d'un espace sous-estimé ? Le grenier. Souvent négligé ou laissé-pour-compte, le volume sous toit regorge pourtant de mille trésors potentiels : cet espace si particulier par sa volumétrie est, par définition, le plus élevé de la maison. Il s'éloigne dès lors des nuisances sonores et visuelles de la rue et des jardins voisins, profite de vues parfois insoupçonnées, et capte la lumière naturelle et le soleil là où ils sont le moins entravés. En un mot, le grenier présente suffisamment d'arguments de confort pour retenir notre attention.

Mais que faire de ce grenier ? Autrefois consacré à des espaces résiduels comme un débarras, une chambre d'amis ou un espace de jeu, il accueille aujourd'hui de plus en plus d'espaces de vie de premier ordre : un séjour, une "suite" parentale ou destinée à un adolescent, un appartement locatif... Quoi que vous en fassiez, concevez l'aménagement de votre grenier en fonction du reste de la maison. N'hésitez pas à créer un vide sur l'étage inférieur en supprimant une partie du plancher, à installer un escalier confortable et à permettre aux diverses fonctions de communiquer entre elles dans un souci de convivialité et de qualité de vie.

Eric Cloes

Rédacteur en chef

Nos partenaires