"Le vinyle n'est plus un produit chimique et dangereux, mais une alternative sûre aux sols en bois chers"

07/03/16 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Pendant longtemps, le vinyle a dû lutter contre une réputation fâcheuse. Aujourd'hui, il connaît un franc succès. Les développements technologiques et esthétiques en ont fait une alternative valable pour les revêtements de sol dans toutes les pièces.

"Le vinyle n'est plus un produit chimique et dangereux, mais une alternative sûre aux sols en bois chers"

© Quick Step

Le parquet déjà rattrapé

Aujourd'hui, le vinyle est un des segments de revêtements de sol qui progressent le plus rapidement. Il couvre à peu près 10 à 12 millions de m² des 50 millions de m² du marché total. S'il n'atteint pas encore les chiffres du stratifié, la gamme de Quick-Step a déjà rattrapé le parquet. Le matériau doit une partie de ce succès à ses propriétés de caméléon. Il peut adopter l'aspect du bois tout en gardant la chaleur du vinyle. Le prix oscille entre les deux : entre 30 et 50 euros le m². Pour le stratifié il faut compter 15 à 40 euros, alors que le parquet coûte plus de 50 euros le m².

"Cette sensation de chaleur"

Thomas Verschatse, country manager Benelux Quick-Step, considère la chaleur dégagée par le vinyle comme l'un de ses principaux atouts. "Comparé aux carrelages, vous aurez une sensation agréable de chaleur, même pieds nus. En outre, le vinyle est très bien pour toutes les pièces, même la salle de bains et la véranda. Son étanchéité à 100% est son plus grand atout par rapport au stratifié. Ainsi, pouvez poser le même sol sur tout le premier étage. Ou relier le salon à la véranda."

Autrefois, le vinyle souffrait pourtant d'une réputation déplorable. C'était un produit chimique et dangereux, qui se déteignait à la lumière du soleil et qui était difficile à poser. Cependant, les évolutions techniques ont permis d'améliorer ce matériau. Verschatse : "Nos sols sont totalement exempts de phtalates (des plastifiants dans les matières plastiques qui peuvent nuire à la santé) et donc parfaitement sûrs. La lumière du sol ne les déteint plus et quand on les pose, il ne faut plus prévoir de coefficient de dilatation."

Une surface égale

Cela signifie-t-il pour autant que la pose de vinyle est devenue simple comme bonjour ? "Non, le stratifié reste l'option la plus simple vu que le vinyle nécessite une préparation plus ardue. Là où les planches en stratifiés camouflent les inégalités, le vinyle, qui reste un thermoplastique, suivra les imperfections. Faites en sorte que la surface de base soit stable et lisse."

"Si cela peut être un point d'achoppement, ce matériau présente le grand avantage de ne pas nécessiter beaucoup d'espace. Si vous optez pour une pose flottante, c'est possible avec une épaisseur de 4,5 mm. Si vous choisissez la colle, 2,5 mm suffisent. Pour beaucoup de pièces, cela signifiera que vous ne devez pas adapter les portes dans les chambres. À titre de comparaison, le stratifié se situe autour de 10 mm et pour le parquet, il faut compter au moins 12,5 mm."

Dessins bois et structures

Les planches de la nouvelle collection vinyle présentées par Quickstep à Batibouw sont plus longues et larges que leurs prédécesseurs. "C'est grâce au progrès technique en matière d'extrusion. Grâce à cette évolution, on peut donner une structure adaptée au vinyle et créer le même aspect qu'un sol en plancher. Ainsi, nous présentons la planche Impressive Burned qui imite le design de bois noir brûlé sur le sol." La gamme comprend vingt couleurs et quatre imitations de carrelages. (VC)

En savoir plus sur:

Nos partenaires