Les cabines à infrarouge: plus qu'un gadget

02/03/16 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Après les saunas et les jacuzzis, on assiste à la montée des cabines à infrarouge. Comme il existe plusieurs systèmes différents, nous avons réalisé un petit aperçu. Trois éléments entrent en ligne de compte : le choix du bois, le spectre de la lumière à infrarouge utilisée et le pilotage des différents éléments.

Les cabines à infrarouge: plus qu'un gadget

© -

Pas de chaleur, mais des rayons

Les cabines à infrarouge ne génèrent pas de chaleur, mais des rayons. C'est l'intensité des rayons qui exerce un effet bénéfique sur le corps. À présent que le wellness a le vent en poupe, le marché des cabines à infrarouge évolue rapidement. Les nouveaux acteurs renforcent la concurrence. "Pourtant, le consommateur ne connaît pas suffisamment les critères distinctifs qui justifient un prix plus élevé", explique Dick Houweling, le CEO de HealthCompany. Les cabines à infrarouge les plus qualitatives sont disponibles au prix de 2 000 à 3 000 euros. Pour les appareils soumis à un contrôle médical, il faut compter 500 à 1 000 euros de plus.

Les arbres cachent la forêt

"Le premier élément, c'est le choix du bois. Nous prenons du cèdre rouge canadien parce que ce bois a un pouvoir réflecteur et peut donc réverbérer l'intensité des rayons vers le corps. En outre, il continue à sentir bon, et il a un effet désinfectant. Le chêne aussi est très bien, même s'il pèse plus lourd. Nous utilisons uniquement le noyau de l'arbre qui ne constitue que 10 à 15% du tronc. C'est plus cher, mais cela permet d'éviter les rayons nuisibles, car le bois en dehors du noyau risque de dégager du formaldéhyde."

Plusieurs types de lumière infrarouge

Il existe trois types de rayons infrarouges : A (rayons courts), B (rayons moyens) et C (rayons longs). Houweling : "Beaucoup de cabines à infrarouge sont adaptées aux rayons courts, mais il faut les filtrer pour éviter les dommages à l'oeil. C'est d'ailleurs ce qui lui a valu son nom. En principe, l'infrarouge est une lumière invisible, mais quand Philips l'a utilisée pour la première fois dans une lampe, il l'a entourée d'un filtre rouge. Infrarouge donc. En plus, il faut respecter une certaine distance, ce qui est difficilement réalisable au sein de l'espace réduit d'une cabine à infrarouge. Ce problème ne se pose pas pour les rayons C. C'est pourquoi nous misons uniquement sur les longs rayons."

Commander les éléments séparément

La forme des éléments joue également un rôle. Comme ce sont les rayons et non la chaleur qui sont en jeu, une plus grande surface d'éléments infrarouges permet un fonctionnement optimal. Le pilotage des éléments joue également un rôle important. "Il existe deux systèmes de régulation sur le marché. Traditionnellement, on utilise un thermostat, mais celui-ci mesure la chaleur, ce qui est moins pertinent. Il y a moyen de rendre le système plus efficace en modifiant l'intensité des éléments. Les jeunes qui aiment le sport supportent un peu plus que les séniors par exemple", explique Houweling. Aujourd'hui, il existe également des cabines à infrarouge "modernes" équipées d'écrans tactiles ainsi que des exemplaires qui permettent l'intégration de fichiers de musique.

Valérie Couplez

Nos partenaires