Mezzanine au grenier : mode d'emploi

04/08/11 à 17:11 - Mise à jour à 17:11

Source: Je Vais Construire

Une mezzanine, c'est d'abord une question de hauteur.

Aménager son grenier : le doux rêve de certains propriétaires ! Les idées ne manquent pas, mais il faut faire des choix car la place reste limitée. Et si le volume permettait d'installer une mezzanine ? Certaines conditions s'imposent...

Une mezzanine, c'est d'abord une question de hauteur. Une hauteur sous plafond, ou sous charpente, de minimum 4,50 m permet de créer deux niveaux agréables. Sous le plancher, une circulation confortable est possible sous 2,20 m. Par contre, sur la mezzanine, le volume nécessaire dépend principalement de la fonction. Certaines activités impliquent une hauteur suffisante pour se tenir debout, à savoir 2,10 m ; d'autres, en revanche, nécessitent une moindre hauteur.

Où qu'il soit positionné, le plancher d'une mezzanine doit être supporté ! Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser un calcul de stabilité. Celui-ci définit les dimensions de la structure de la mezzanine ainsi que celles des éléments qui la portent. Plusieurs possibilités : la fixation se fait sur les éléments existants (murs, charpente, colonnes) pour autant qu'ils remplissent les critères structurels. Si ce n'est pas possible, de nouveaux éléments porteurs sont mis en place.

L'escalier est une pièce maîtresse de l'aménagement. Son emplacement a une importance capitale car il crée un impact en termes d'encombrement sur les deux niveaux et de circulation. Le choix des modèles est varié : depuis la simple échelle de meunier - peu encombrante mais périlleuse - jusqu'à l'escalier hélicoïdal très contemporain, en passant par le traditionnel escalier droit. Afin de gagner encore de la place, l'escalier peut aussi intégrer des rangements sous les marches.

Matériaux secs

Une mezzanine nécessite une sécurisation par l'installation d'un garde-corps (hauteur règlementaire de sécurité : entre 85 et 100 cm). L'offre est très large entre les différents types : ouvert, fermé, ajouré, transparent... et les différents matériaux : bois, métal, béton, verre... Idem pour les matériaux qui composent la mezzanine.

Que ce soit pour la structure, le plancher, les cloisons ou encore l'escalier, tout est envisageable. Au-delà des préférences esthétiques, le choix s'oriente aussi selon des facteurs techniques et pratiques : le poids, les méthodes d'assemblage, l'entretien et le prix. En transformation, et de surcroît au dernier étage d'une maison habitée, il est conseillé de travailler avec des matériaux dits "secs" (bois, acier...) afin de limiter les inconvénients des matériaux traditionnels (maçonnerie, plâtre...) et d'éviter le temps de séchage.

Cécile Wolfs

À ne pas oublier :

- La mezzanine a besoin d'un apport naturel de lumière et de ventilation. Il s'agit soit d'organiser le projet en fonction de fenêtres existantes, soit d'en poser de nouvelles.

- Abordez suffisamment tôt le sujet des différents raccordements techniques nécessaires afin de pouvoir les intégrer de manière aussi discrète que possible.

En savoir plus sur:

Nos partenaires