Quelques termes issus du langage des escaliers

20/03/12 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Je Vais Construire

Limon, giron, marche et contremarche, avec ou sans listel, sous un nez de marche au profil net... Il en va de même des escaliers que du bon vin : quiconque souhaite en parler savamment et se rendre compréhensible doit faire sienne la terminologie suivante.

Quelques termes issus du langage des escaliers

© Thinkstock

1. La marche est la portion horizontale de l'escalier sur laquelle vous posez vos pieds.

2. La contremarche correspond à la jointure verticale ou oblique qui se situe entre deux marches consécutives.

3. Le limon ( ici en style français, avec des encoches) est l'élément oblique qui soutient la fin des marches. Sur un escalier de style anglais, ou 'keeptrap', les marches ne sont pas incorporées mais reposent sur des limons découpés.

4. Le nez de la marche, aussi appelé pas de souris dans le sud de la France, mesure maximum 5 cm de long. Il s'agit de la partie de la marche qui se trouve en avant de la contremarche. La distance horizontale entre deux nez de marches est le giron. Sous le nez de la marche, une bordure est parfois appliquée: c'est le listel.

5. Une volée d'escalier consiste en une série continue de marches qui se suivent.

6. La marche de départ est la première marche de l'escalier, souvent plus grande que les autres.

7. La marche d'arrivée ou marche palière est la dernière marche d'une volée, dont le côté supérieur est à niveau du palier.

8. Les termes "plate-forme" et "palier" désignent l'espace horizontal contenu entre deux volées d'escalier.

9. La rampe, aussi régulièrement appelée balustrade, est sensée garantir la sécurité des personnes qui prennent l'escalier. Elle peut être confectionnée en diverses matières (bois, verre, aluminium, fer forgé, etc).

10. La main-courante, encore appelée lisse, se trouve la plupart du temps du côté opposé au mur d'échiffre, sur lequel repose l'escalier. Si l'escalier se situe entre deux murs, la main-courante est établie directement contre celui-ci.

11. Les balustres sont séparés d'intervalles réguliers sur le limon ou sur les marches.

12. Les poteaux d'arrivée et de départ se trouvent généralement aux deux fins de la volée, le plus souvent du côté opposé à l'échiffre. Le limon et la main-courante sont attachées à ces poteaux.

Nos partenaires