Questions fréquemment posées sur l'assurance contre le vol

24/01/08 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Je Vais Construire

L'option " vol " fait partie de la police d'assurance " globale habitation ". Elle porte tant sur le bien lui-même que sur son mobilier.

Questions fréquemment posées sur l'assurance contre le vol

© IGB/JVC

L'option " vol " fait partie de la police d'assurance " globale habitation ". Elle porte tant sur le bien lui-même (votre maison) que sur son mobilier (son contenu).

Ce qui ne veut pas dire que tout soit toujours clair pour autant : l'abri de jardin et son contenu sont-il compris dans la couverture de l'assurance ? Et le mobilier de jardin ? Et le barbecue ? Quelle est la valeur assurée ? Quelle est la valeur remboursée pour les matériaux ? La valeur à neuf ou cette valeur diminuée en fonction de l'âge ? Ce sont là toutes sortes de points qu'il vous faut préciser clairement dans la police avant de la signer.

Quoi et comment ? Questions très fréquemment posées

Comment faut-il établir la valeur du contenu (tableaux, tapis, meubles...) que l'on veut assurer contre le vol ?

La plupart du temps, cette valeur ne doit pas être prouvée. On distingue différents cas :

Le preneur d'assurance détermine lui-même le montant à assurer. Il n'y a pas de pièces probantes à fournir.

La plupart des compagnies d'assurances sont disposées à ne pas appliquer la règle proportionnelle au contenu lorsque la valeur de l'immeuble est établie sur base du système d'évaluation (appelé aussi " grille d'évaluation ") mis à leur disposition et à condition que le montant assuré pour le contenu représente un pourcentage minimal du montant assuré pour le bâtiment (en général 30 %). L'indemnisation des dégâts dus au vol équivaut donc au maximum au montant assuré pour le contenu. à vous de voir si ce type d'assurance vous suffit.

Certaines compagnies sont même prêtes, sur base d'un système d'évaluation, à ne pas appliquer la règle proportionnelle et à indemniser la totalité du dommage, même si celui-ci dépasse le montant assuré. Mais, avant de signer, faites toujours transcrire noir sur blanc, dans la police, les accords oraux que vous prenez.

Je possède des objets de grande valeur. Comment les assurer ?

Pour les objets de grande valeur (dans une limite estimée par l'assureur), le montant à assurer est à fixer en concertation avec votre assureur. Pour les objets de très grande valeur, un rapport d'expertise est souvent exigé. En outre, des conditions particulières peuvent vous être imposées : système d'alarme, coffre-fort...

Vous trouverez d'autres FAQ (questions souvent posées) sur les assurances contre le vol sur le site de l'Union professionnelle des entreprises d'assurances : www.assuralia.be.

Enregistrez vos objets de valeur

Le site www.vps.fgov.be vous propose, sous la rubrique " Nos publications ", un document à télécharger : " Save your numbers : formulaire d'enregistrement de vos objets de valeur ". Ce formulaire vous permet d'enregistrer tous vos objets de valeur. Complétez-le et joignez-y des photos des objets ou des appareils en question, ainsi qu'une liste éventuelle des numéros de série ou de codes que vous y auriez gravés. Conservez-le en lieu sûr, par exemple dans un coffre (bancaire) ou chez une personne de confiance, éventuellement sous pli fermé. En cas de vol, il sera plus facile à la police de retrouver les objets ou les appareils ainsi identifiés.

Si vous souhaitez marquer vous-même vos objets, vous trouverez dans le commerce des marqueurs ou des graveurs spéciaux. Un tel marquage simplifiera considérablement le constat du dommage. Sans oublier que des objets bien marqués sont sans valeur pour les voleurs.

Choisissez comme marque, par exemple, votre numéro de registre national. Grâce à lui, la police fédérale pourra facilement retrouver le propriétaire des objets volés et cela même si celui-ci a changé de carte d'identité dans l'intervalle.

Réduction de primes en cas de meilleure protection contre le vol ?

Si vous assurez une meilleure protection contre le vol à votre maison, vous semblez être en droit de penser que votre assureur, impressionné par vos efforts pour sécuriser votre maison, vous accordera une réduction de votre prime pour la couverture " vol ". Mais ce n'est pas si simple. Certains assureurs partent du principe qu'en cas de vol, leur frais augmenteront du fait qu'ils devront remplacer des portes et des fenêtres mieux sécurisées... Aussi refusent-il de diminuer leurs primes. à vous de négocier ! Vous-même ou votre courtier devrez user de toute votre force de persuasion.

A contrario, votre assurance vous vaudra peut-être de payer une prime plus élevée si vous conservez chez vous de nombreux objets de valeur sans pour autant avoir prévu une bonne protection contre l'effraction. Ils peuvent donc en quelque sorte vous obliger à placer un système d'alarme si vous ne voulez pas payer une prime excessive !

En savoir plus sur:

Nos partenaires