Revêtements sur chauffage sol : les incompatibilités

17/01/12 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Je Vais Construire

La nature du revêtement de sol influe sur la puissance thermique émise par le plancher chauffant. S'il n'existe a priori aucune véritable contre-indication, certaines précautions sont à prendre.

Revêtements sur chauffage sol : les incompatibilités

© Quick-Step

Pour assurer une efficacité optimale d'un système de chauffage par le sol, la résistance thermique (Rth) du revêtement, y compris l'éventuelle couche de désolidarisation, ne doit pas dépasser 0,15 m²K/W.

Autre prescription : la couche d'enrobage des tuyaux doit être adaptée. On préconise une chape liquide, anhydrite ou traditionnelle agrémentée d'un adjuvant particulier au chauffage sol. Concernant la pose, le chauffage doit être coupé pendant le placement et ne peut être relancé que 7 jours plus tard. Dans ces conditions, le choix du revêtement reste très large.

La question ne se pose pas pour le marbre, le carrelage ou les revêtements synthétiques, de faible épaisseur. Ces matériaux non isolants sont conducteurs, et leur inertie permet une diffusion uniforme de la chaleur.

Les autres types de sol comme le parquet, les revêtements en PVC, le lino, le liège ou encore la moquette sont envisageables, mais selon des exigences supplémentaires :
- Le modèle doit être certifié compatible avec le chauffage par le sol
- Leur épaisseur doit être limitée
- Il doit être déclaré antistatique

Il est utile de s'informer auprès du fabricant concernant les prescriptions d'usage et de pose.

Attention : avec le temps, un changement de revêtement peut survenir. Si cette modification est prévisible, il est préférable d'adapter les vannes de réglage sur les collecteurs. Sinon, il n'y aura pas d'autre alternative que d'augmenter la température du fluide, ce qui risque de déséquilibrer l'installation.

Le cas du parquet

De par sa qualité isolante intrinsèque, le pa rquet constitue un cas particulier. Pour profiter de cet aspect chaleureux sur un plancher chauffant, plusieurs règles s'imposent.
Concernant le bois :

- Il doit être dense et stable
- Son épaisseur : 18 mm maximum
- Sa teneur en humidité : 10 % maximum
- Largeur de lames : 110 mm maximum
- Le stocker dans la pièce 8 jours avant sa pose
- Il doit avoir un contact direct et complet avec le sol

Concernant la pose :

- Système de chauffage à basse température
- Le séchage de la chape doit être total
- La pose collée est idéale ; la pose flottante est possible moyennant la pose d'un pare-vapeur ainsi que d'une fine sous-couche ne contenant pas d'air ; la pose clouée est à proscrire.

Cécile Wolfs

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos