Un ascenseur domestique ? Pourquoi pas...

19/06/12 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Je Vais Construire

D'après les constructeurs, la vente des ascenseurs destinés aux habitations privées monte en flèche. Il est vrai que les firmes spécialisées ne manquent pas d'arguments.

Un ascenseur domestique ? Pourquoi pas...

© Stalift

De leur avis, les ascenseurs sont la réponse ad hoc en ce qui concerne le confort d'utilisation et le gain de place, que ce soit dans les bâtiments publics ou les maisons unifamiliales. Depuis quelques années, les constructeurs ont donc développé une gamme spécifique d'ascenseurs pour répondre aux besoins et aux exigences du public privé. Les innovations visent la réduction de l'encombrement de l'installation et la création d'une gamme étendue en termes d'esthétique.

Il faut savoir que, pour les plus petits modèles, un seul mètre carré de surface au sol suffit pour mettre en place l'ascenseur, ce qui représente sans conteste la solution la plus compacte pour circuler d'un étage à l'autre. Les ascenseurs domestiques sont également conçus pour ne plus avoir besoin de grands dégagements d'espace au-dessus et en dessous de la cabine : la hauteur libre du sol au plafond à l'étage supérieur doit être de minimum 245 cm, et la fosse à prévoir sous l'ascenseur est de l'ordre de 12 cm. Selon les modèles, les ascenseurs domestiques peuvent en moyenne parcourir une hauteur de 12 m.

L'installation d'un ascenseur domestique serait donc pratiquement toujours envisageable, quelle que soit la configuration et la taille de la maison. Le volume des installations techniques a été fortement réduit, et celles-ci peuvent être installées dans un boîtier d'environ 60 x 30 x 100 cm. Ce boîtier peut être placé jusqu'à 7 m de la cabine de l'ascenseur, par exemple dans un garage ou une buanderie, à l'abri des regards. La cabine peut être libre sur ses côtés ou enserrée dans des murs de maçonnerie.

Dans ce cas, seule la porte est visible. Si celle-ci s'accorde avec votre intérieur, l'ascenseur passe alors complètement inaperçu. Pour terminer de convaincre le public, les constructeurs assurent que leurs installations sont silencieuses et peu énergivores. Leur coût serait comparable à la réalisation d'un escalier sur mesure aux finitions soignées. C'est sans doute ce dernier point qui fait pencher la balance en faveur de l'ascenseur, pour le public prévoyant qui pense déjà à ses vieux jours.

Sylvie Reversez

Nos partenaires