Votre éclairage en cinq étapes

04/12/09 à 03:03 - Mise à jour à 03:03

Source: Je Vais Construire

1. Élaborez un plan d'éclairage.

Dans un plan d'éclairage, vous allez définir le choix et l'emplacement de votre éclairage. Vous structurerez ainsi vos différentes idées et vous jetterez les bases d'un éclairage équilibré et sain.

Ce faisant, vous gagnerez du temps tout en réduisant votre consommation d'énergie et vos coûts. Sans plan d'éclairage, vous n'aurez pas de vue d'ensemble de la situation, ce qui vous empêchera de choisir l'éclairage approprié.

Lors de l'élaboration d'un plan d'éclairage, posez-vous les questions suivantes : À quoi doit servir l'éclairage ? Quelle ambiance la pièce doit-elle dégager ? Quels sont les besoins en lumière dans votre famille ? Voulez-vous un éclairage statique, ou tenez-vous à pouvoir régler l'intensité et la couleur de la lumière ? La forme des armatures doit-elle être assortie au style de votre intérieur ?

Toutes ces questions servent à donner forme à votre plan d'éclairage. Si vous n'y parvenez pas, vous pouvez faire appel aux conseils d'un consultant (votre architecte, un bureau d'étude, un électricien...)

2. Combinez différents types d'éclairage.

En fonction du plan d'éclairage, vous opterez pour une combinaison d'éclairages généraux, d'éclairages d'ambiance et d'éclairages fonctionnels.

L'éclairage général assure une répartition régulière de la lumière dans l'espace. Un tel éclairage est important à des endroits où l'on passe beaucoup de temps et où une grande quantité de lumière est nécessaire, comme la cuisine et le bureau.

L'éclairage d'ambiance crée une ambiance agréable. Vous pouvez employer des appliques murales ou des lampadaires sur pied qui envoient le faisceau lumineux vers le haut. Vous pouvez également accentuer certaines parties de la pièce ou des objets précis. L'éclairage d'ambiance garantit également un équilibre correct entre lumière douce et lumière plus dure.

L'éclairage fonctionnel envoie de la lumière à des endroits où il vous en faut davantage : au-dessus du bureau, dans le fauteuil où vous lisez le journal, ou au-dessus du plan de travail de la cuisine. Une lumière à orientation précise met les contrastes en évidence et génère des ombres clairement délimitées. Il faut tenir compte si vous placez des spots, appliques fixes, orientables.

3. Choisissez les armatures

En matière d'éclairage, le contenant (c'est-à-dire les armatures) est aussi important que le contenu. Du classique au moderne, les possibilités sont légion.

Les lampes sont placées dans une structure qui fait en sorte que la lumière soit envoyée à l'endroit approprié. De par leur plus-value visuelle, les armatures constituent un important élément pour l'ambiance de votre intérieur.

Le choix est pratiquement illimité : armatures encastrables, pour plafond, spots, suspensions, appliques murales, etc. Chaque type est destiné à un emplacement et un rôle bien précis dans votre intérieur. Pour faire votre choix, tenez compte des dimensions de l'armature par rapport à l'espace.

Il est aussi possible de choisir des spots encastrés dans le plafond (hourdis, plaque de plâtre..). Cela dépendra aussi de votre budget, mais il vaut mieux déjà prévoir l'éclairage en suffisance et faire des économies sur les armatures. Il est plus facile de changer les armatures que de rajouter de l'éclairage, cela cause plus de soucis (poussière lors de la réalisation des saignées, refaire la peinture après..)

4. Choisissez les bonnes lampes.

Choisissez les lampes appropriées. Les lampes à incandescence ordinaires sont toujours les plus utilisées, mais il existe de nombreuses autres options.

Lampes halogènes : ces lampes sont remplies de gaz halogène. Elles consomment plus d'électricité que les lampes économiques, mais moins que les lampes à incandescence. Elles durent au moins deux fois plus longtemps que ces dernières. Les lampes halogènes conviennent particulièrement pour l'illumination d'un objet ou d'une paroi, mais aussi pour une lumière de travail à orientation précise.

Lampes économiques : si elles sont un peu plus chères que des lampes à incandescence classiques, elles consomment jusqu'à 5 fois moins d'énergie et durent 10 fois plus longtemps. Utilisez-les pour une lumière d'ambiance générale. Attention : il n'est généralement pas possible de les commander à l'aide d'un variateur.

Lampes TL ou tubes : elles existent en différents types de lumière blanche. Elles conviennent particulièrement bien à un éclairage de travail ou d'accentuation. Ainsi, pour les cuisines contemporaines, qui sont devenues des 'pièces à vivre' à part entière, les lampes TL et les tubes constituent un mode d'éclairage économe et de bonne qualité, produisant une agréable lumière.

5. Économisez l'énergie, pas la lumière

En consacrant davantage d'énergie à la planification et au choix de votre éclairage, vous devrez moins en consacrer à l'éclairage proprement dit.

Les lampes TL et économiques sont le summum de l'économie : elles durent plus longtemps et consomment moins d'énergie. Les tubes TL exigent une armature adaptée, alors que les lampes économiques peuvent s'utiliser en lieu et place des lampes à incandescence ordinaires.

Pour ce qui est du respect de l'environnement, les lampes TL ou fluorescentes sont le nec plus ultra. Les lampes à incandescence classiques sont les plus polluantes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires