1 Belge sur 4 n'est pas heureux de son quartier

15/02/18 à 17:13 - Mise à jour à 16:57

"Un petit chez-soi vaut mieux qu'un grand chez les autres", selon le dicton. A? relativiser tout de me?me. Car un logement agre?able n'est pas ne?cessairement une garantie absolue de se?re?nite?. La preuve : d'apre?s une e?tude, un quart des Belges seraient me?contents de leur cadre de vie.

1 Belge sur 4 n'est pas heureux de son quartier

© Getty Images/iStockphoto

Avec un résultat moyen de 7,3/10, les participants à l'enquête se disent globalement assez heureux du quartier dans lequel ils vivent. Ceux de Flandre-Occidentale semblent les plus heureux, puisqu'ils attribuent une cote de 8/10 à leur quartier ; avec respectivement 6,9 et 7,2/10, leurs congénères de la Région de Bruxelles-Capitale et de la province d'Anvers ferment la marche. Mais ce ne sont que des moyennes : ces quartiers sont loin de satisfaire tout le monde. Ainsi, un quart des personnes interrogées attribuent à leur quartier une cote de 6/10, voire moins. Et 1 sur 3 reconnaît que son taux de satisfaction a diminué ces dernières années. En ville, les gens mécontents de leur environnement de vie immédiat sont deux fois plus nombreux qu'à la campagne (30 % contre 15 %).

L'environnement dans lequel on vit influence directement la satisfaction éprouvée à l'intérieur du domicile. Les personnes se disant moins satisfaites de leur quartier sont également nettement plus souvent mécontentes de leur logement (36 %) que celles qui en sont satisfaites (4 %).

L'agitation et le bruit nuisent au plaisir à la maison

L'augmentation du trafic routier (40 %), une administration municipale déficiente (31 %) et l'absence de calme dans le quartier (25 %) sont les trois facteurs qui mécontentent le plus les gens à propos de leur quartier. Pour se préserver du brouhaha de la rue, 1 Belge sur 3 envisage d'investir dans l'isolation phonique. Les carences en possibilités de détente telles que des centres culturels ou des infrastructures sportives (20 %), le peu d'espaces verts (18 %) et l'insécurité (17 %) sont d'autres aspects négatifs.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Pour le vérifier, faites ceTest du Quartier idéal. Répondez à la question du concours et gagnez des entrées gratuites à Batibouw 2018.

Nos partenaires