Crédit logement : nos conseils pour éviter les problèmes financiers

04/03/16 à 15:23 - Mise à jour à 15:36

Source: Moneytalk

Si vous souscrivez un crédit logement, l'objectif est que vous remboursiez complètement le montant emprunté. En vous aménageant quelques filets de sécurité, la probabilité de réussite est réelle.

Crédit logement : nos conseils pour éviter les problèmes financiers

© Thinkstock

La durée moyenne des crédits hypothécaires dans notre pays se situe autour de vingt ans. La plupart des Belges se 'lient' donc pendant une longue période. Grâce aux conseils ci-dessous, vous veillerez à ne pas tomber dans les problèmes en cas de circonstances imprévues.

Optez pour un taux d'intérêt fixe

Dans le contexte actuel, il est de toute facon conseillé de choisir un taux fixe. De cette manière, vous êtes protégé contre une remontée des taux d'intérêt, qui rendrait votre crédit plus cher. Vous pouvez éventuellement aussi opter pour le système des mensualités fixes, par lequel vous devez rembourser le même montant chaque mois.

Limitez les variations des taux variables

Vous donnez tout de même la préférence au taux variable? Sachez dans ce cas que ce taux ne peut être augmenté ou diminué qu'après des périodes définies à l'avance. Avec la formule adéquate, vous évitez en outre les grandes variations de taux d'intérêt. Si vous optez pour '5/5/5 +1/-1' par exemple, cela signifie que le taux d'intérêt ne peut être adapté que tous les 5 ans et de maximum un pourcent.

Renseignez-vous à propos d'une pause dans les paiements

Certaines banques vous offrent la possibilité de faire une pause temporaire dans le remboursement en cas de revers financier. Cette option peut être bienvenue en cas de chômage, de maladie ou d'accident. Vous avez alors le droit, sous certaines conditions, de ne payer que les intérêts pendant une période déterminée. La durée totale de votre crédit est prolongée proportionnellement.

Souscrivez une assurance solde restant dû

Une assurance solde restant dû garantit une poursuite du remboursement si un des emprunteurs décède. Envisagez une police dans laquelle vous et votre partenaire êtes assurés pour les deux tiers par exemple. La prime est alors plus élevée, mais en cas de décès, le survivant doit seulement rembourser un tiers de l'emprunt.

Envisagez une assurance supplémentaire

La plupart des assureurs vous permettent aussi de vous protéger contre une perte de revenus.

Il est intéressant de savoir que le gouvernement flamand offre une assurance gratuite contre les problèmes de paiement en cas d'événements imprévus. L'Assurance Logement Garanti en Flandre donne notamment droit à une intervention financière en cas de chômage involontaire ou d'incapacité de travail.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos