Définir l'ampleur de la rénovation

18/02/11 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Je Vais Construire

Pour déterminer si une rénovation mineure ou majeure est nécessaire, vous feriez mieux de prendre un architecte avec vous

Définir l'ampleur de la rénovation

© Thinkstock

Du simple coup de pinceau à l'intervention très lourde qui réorganisera complètement le bâtiment, la gamme des travaux de rénovation est large !

Le novice se dira facilement : "je vais abattre ce mur, placer un escalier là, percer une baie ici... et, en deux trois coups de marteau-piqueur, j'aurai un salon deux fois plus grand", sans penser que le mur est porteur, que l'escalier va encombrer le beau salon et que la fenêtre ne peut être percée sans permis ! Mieux vaut faire appel à un architecte !

En fonction de l'état des lieux, celui-ci pourra déterminer l'ampleur de la rénovation, lourde ou légère, ce qui aura évidemment des conséquences en termes d'argent et de temps.

Un conseil : il est souvent préférable de concevoir la rénovation dans sa globalité dès le début, même si vous ne disposez pas d'un budget suffisant dans l'immédiat, afin de bien planifier les travaux. Cela vous évitera de vivre dans un chantier permanent et surtout, par exemple, de devoir démolir des éléments que vous venez d'achever.

Mieux vaut commencer par les éléments qui touchent à la structure et aux équipements du bâtiment, puis concentrer vos efforts sur les finitions, même s'il est tentant de faire l'inverse.

L'architecte remplira donc un triple rôle :

1. il cernera vos envies en fonction de votre budget et imaginera comment tirer le meilleur profit de l'immeuble existant ;

2. il attirera votre attention sur les problèmes structurels ;

3. il vous précisera si vous devez introduire une demande de permis ou si les travaux n'en réclament pas.

De manière générale, une modification de l'enveloppe (façade, toiture...), un changement d'affectation (transformation d'un garage en loft, d'une maison en appartements) ou une atteinte à la structure principale (reprise en sous-oeuvre, transformation de toiture...) exigent un permis.

Mais chaque Région dispose de règlements qui en dispensent certains travaux de moindre importance (placement d'une fenêtre de toit...). Renseignez-vous auprès de votre administration communale.

Fanny Bouvry

Nos partenaires