Un mix d'emprunt et d'investissement

23/02/11 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Source: Je Vais Construire

L'hypothèque investissement, intéressant ou pas ?

Acheter, construire ou rénover une maison coûte très cher. Heureusement, vous pouvez toujours vous rabattre sur un crédit-logement. Outre le traditionnel prêt hypothécaire, il existe aussi l'hypothèque-investissement qui combine un prêt à un placement dans un fonds d'investissement. Intéressant ou pas ?


Emprunter et investir semblent être, à première vue, des opérations quelque peu contradictoires. Et pourtant, ce n'est pas nécessairement le cas. Mieux encore, l'hypothèque-investissement combine les deux. Cette formule assez neuve est née de l'idée que tant l'emprunt que l'investissement se font dans une vision de long terme.

En tant qu'investisseur, vous devez viser un horizon de plusieurs années pour contrebalancer les caprices des marchés financiers. Si vous placez aujourd'hui de l'argent dans un portefeuille d'actions, vous pouvez réaliser une belle plus-value dans un an. Mais il se peut tout aussi bien que vous enregistriez une perte durant cette courte période.

Le passé a toutefois démontré que les bourses d'actions enregistrent généralement des résultats positifs à long terme, entendez par là sur un délai d'au moins sept ans. Raison pour laquelle vous devez partir du principe, en tant qu'investisseur, que vous pouvez vous passer du capital investi durant plusieurs années.


Cette vision à long terme s'applique également au prêt hypothécaire. Vous empruntez généralement de l'argent pour réaliser un achat, une construction ou la rénovation d'une maison. Vous remboursez ensuite ce montant sur une période de quinze ou vingt ans, par exemple. L'emprunt et le placement sont donc deux actions que vous effectuez sur une longue période. La combinaison des deux formules n'est dès lors pas si bête.

L'hypothèque-investissement se base précisément sur ce mix. À l'instar d'un prêt hypothécaire normal, vous payez chaque mois des intérêts sur le montant emprunté. Néanmoins, le crédit hypothécaire exige aussi un remboursement mensuel d'une tranche de capital. Il n'en va pas de même pour l'hypothèque-investissement où vous versez tous les mois une somme dans un fonds d'investissement. Au terme du contrat, vous devez alors rembourser le capital emprunté en une seule fois.

1. Les risques de la bourse

Si le fonds d'investissement choisi dans le cadre de votre hypothèque-investissement présente un bon rendement, vous en cueillez naturellement les fruits. Dans ce cas, vous pouvez rembourser votre prêt anticipativement ou profiter d'une coquette somme au terme de l'opération. Cela paraît très attrayant mais de tels produits boursiers n'offrent naturellement aucune garantie.

Même s'il s'agit d'une durée de plusieurs années, il n'y a pas de certitude absolue que les marchés financiers évolueront de manière positive. Ceci est inhérent aux bourses d'actions. S'il s'avère en bout de course que le rendement du fonds choisi est insuffisant, vous vous retrouvez face à un sérieux problème car vous n'êtes pas en mesure de rembourser la totalité du capital emprunté. Vous devrez alors puiser dans votre épargne ou emprunter de l'argent supplémentaire.


Il est également bon de savoir que le taux d'intérêt d'une hypothèque-investissement est généralement supérieur à celui d'un prêt hypothécaire traditionnel. En outre, vous payez des frais d'entrée pour le fonds dans lequel vous investissez. Il faut tenir compte de ces éléments pour pouvoir comparer correctement cette solution avec les formules classiques.

Un point d'attention encore : cette forme d'hypothèque ne remboursant pas de capital, vous ne pourrez pas profiter d'une réduction d'impôts (mais bien de la fameuse déduction des intérêts). Raison pour laquelle le choix de l'hypothèque-investissement est plus opportun lorsqu'il s'agit d'un second prêt hypothécaire - par exemple pour une maison de vacances. Dans ce cas, l'avantage fiscal est déjà exploité de manière optimale par le premier crédit.

2. Selon votre profil


L'hypothèque-investissement est donc une formule qui contient pas mal d'incertitudes. Cependant, si vous êtes familiarisé avec le monde de la bourse et disposé à prendre des risques, cette formule peut vous assurer une belle plus-value. En outre, vous décidez vous-même du risque qui vous semble acceptable puisque vous avez le choix entre plusieurs fonds de placement.

Ceux-ci diffèrent en fonction du rapport actions/obligations. Un fonds composé principalement d'actions est plus risqué qu'un fonds comprenant en majeure partie des obligations. Pour définir le rapport qui correspond le mieux à votre profil, votre banquier vous soumettra un questionnaire à l'aide duquel il pourra évaluer votre profil d'investisseur et vous proposer des fonds de placement adéquats. Vous avez par ailleurs encore la possibilité de changer pendant la durée du contrat. En fonction de votre âge, vous pourrez passer d'un fonds dynamique à un fonds plutôt défensif.

Conclusion


N'oubliez pas que les résultats du passé ne sont pas une garantie pour l'avenir. Bref, les belles performances passées d'un fonds ne préjugent pas des performances futures. L'hypothèque-investissement reste un produit boursier. Sachez aussi que toutes les banques ne proposent pas de telles alternatives au prêt hypothécaire. Et plus l'offre est faible, moins la concurrence au niveau des prix pratiqués par les différentes institutions financières sera importante.


Roel Van Espen

Nos partenaires