Des volumes qui communiquent

14/01/11 à 11:47 - Mise à jour à 11:47

Une ouverture et une communication totales à travers la maison.

LIGNES DE FORCE 1. La sensation d'espace grâce aux nombreuses ouvertures et à l'uniformité des matériaux et des couleurs. 2. Le mur de protection délimitant l'agitation côté rue et le calme du jardin. 3. La composition identique de chaque façade : une surface pleine percée simplement mais avec justesse. 4. Une maison qui, par son esprit loft, épouse les habitudes de vie de ses occupants.

ARCHITECTERaphaël Barigand

Les contraintes liées au terrain en forme de trapèze ont conditionné toute l'architecture de cette maison hors normes. Deux systèmes d'axes perpendiculaires ont été mis en place, en parallèle des limites de la parcelle. Côté rue, l'habitation est complètement fermée, alors qu'elle s'ouvre généreusement côté jardin.

Un contraste mûrement réfléchi permettant de profiter de la quiétude du bois situé à l'arrière. Une maison sur mesure pour des propriétaires qui savaient exactement ce qu'ils voulaient.

Située dans un petit lotissement de deux lots, la parcelle était soumise à l'origine à des prescriptions traditionnelles. "Pour pouvoir les modifier, il fallait que nous obtenions l'accord de la majorité des membres du lotissement", explique le propriétaire. "Dans notre cas, il s'agissait simplement de nos voisins qui heureusement n'y ont pas vu d'inconvénients". Le permis a ainsi pu être obtenu en trente jours seulement. Un record pour une maison aussi inhabituelle.

Dynamisme

Le volume principal, perpendiculaire par rapport à la rue, est "perturbé" par un volume oblique qui suit le tracé du terrain trapézoïdal et pénètre dans le volume initial. Cette imbrication a pour conséquence de créer à l'intérieur de la maison des murs obliques, qui découpent l'espace de manière surprenante.

À l'étage, seules deux pièces sur quatre sont rectangulaires, tandis que les autres espaces possèdent des formes plus étonnantes, souvent conditionnées par un ou plusieurs murs inclinés. Une caractéristique qui apporte beaucoup de dynamisme à l'ensemble du projet. La partie "débordante" du volume oblique abrite le hall et la buanderie.

Le volume principal est revêtu de briques grises rejointoyées dans le même coloris. "Ce cube a été façonné par les fenêtres en bandeaux", note l'architecte. Pour casser le rythme, une seconde "boîte" oblique faite de panneaux en bois contreplaqué de type extérieur a été imbriquée dans le premier volume.

"Ces panneaux de différentes dimensions évoquent un jeu de Tetris ou un puzzle, conférant un certain rythme à l'ensemble", poursuit ce dernier. Au-dessus de cette partie, un toit en "ailes d'avion" a été habillé de zinc, tandis que la toiture principale arbore des ardoises.

Choix des matériaux

Si la maison paraît grande en raison de ses multiples ouvertures, de ses vastes baies vitrées "sols-plafonds" et de sa mezzanine qui agrandit visuellement l'ensemble au plan vertical, elle affiche en réalité une surface tout à fait raisonnable de 175 m². Le sentiment d'espace qui s'en dégage a été renforcé par un choix judicieux des matériaux.

Ainsi, l'ensemble du rez-de-chaussée est revêtu d'un seul et même béton lissé anthracite supprimant toute limite visuelle. La même astuce a été utilisée à l'étage avec un bois stratifié posé dans toutes les pièces.

Stavie Deroc

En savoir plus sur:

Nos partenaires