Doublement durable

14/01/11 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Un bungalow abritant les principales pièces de vie au rez-de-chaussée.

LIGNES DE FORCE 1. Dans cette nouvelle habitation conçue pour un couple de quinquagénaires, les pièces de vie et de nuit ont été placées au rez-de-chaussée afin de pouvoir y habiter à vie. 2. La bonne isolation, la ventilation mécanique, le chauffage à basse température, les panneaux photovoltaïques et le contrôle solaire en font une maison de type basse énergie (niveau E 48). 3. L'architecture en briques fait apparaître le bungalow comme un socle surmonté d'une petite boîte dont l'ossature bois est bardée de panneaux de zinc. 4. Le rez-de-chaussée est divisé en trois parties : garage et zone de nuit d'un côté, zone de séjour de l'autre, espaces fonctionnels au centre.

ARCHITECTEBart Coenen

ARCHITECTE D'INTERIEUR Hadewijch Neirinck

Désireux de reconstruire, un couple de quinquagénaires a sollicité les services de l'architecte Bart Coenen. Ces derniers savaient clairement ce qu'ils voulaient : un bungalow abritant les principales pièces de vie au rez-de-chaussée, avec une attention maximale portée sur l'énergie et l'environnement.

Trois parties Le volume de construction a été divisé en trois parties. Le garage et la zone de nuit se situent sur la partie gauche, le séjour et la cuisine sur la droite, tandis que la partie centrale rassemble le débarras, le vestiaire, le dressing ainsi que le bureau. Grâce à cette répartition spécifique, les zones de jour et de nuit constituent chacune une entité délimitée. Il s'agit là de la délimitation la plus marquée de la maison car les zones sont en elles-mêmes pratiquement entièrement ouvertes.

L'espace de vie central en forme de L comprend les coins cuisine et salle à manger, le séjour et le bureau. La différence de niveau de sol entre le bureau et le séjour, ainsi que l'armoire de cuisine centrale placée entre la salle à manger et la cuisine, créent un compartimentage subtil. La zone de nuit comprend la chambre, la salle de bains et le dressing.

Ces pièces séparées sont reliées par un hall ainsi que des portes en verre. La lumière du jour pénètre ainsi librement jusque dans le dressing situé quasiment au centre de la maison.

Malgré la grandeur de la superficie construite, l'empreinte écologique de l'ensemble est maintenue sous contrôle grâce à la compacité de la construction adoptant la forme d'un rectangle parfait.

Maison basse énergie

Combinée à une orientation favorable, une isolation optimale, une aération mécanique, des panneaux photovoltaïques ainsi qu'un chauffage par le sol, cette construction compacte présente les caractéristiques d'une maison basse énergie, affichant un niveau E 48 et une valeur K 36 (les normes étant fixées respectivement à 100 et 45 au moment de la construction (2007)).

La terrasse est sciemment orientée au sud-ouest, côté cuisine et salle à manger. Son emplacement côté rue - près de la porte de garage - n'entrave nullement l'intimité des habitants puisqu'ils habitent au bout d'une rue en cul de sac.

Vue du salon et de la cuisine, cette orientation offre en sus une vue sur le jardin arrière, le jardin latéral et le jardin avant. Grâce au jeu des lignes architecturales, la terrasse apparaît par ailleurs comme une partie intégrante du volume de la maison.

Partiellement couverte, pour servir d'abri et de protection solaire, sa partie non protégée souligne l'effet de volume de l'ensemble ; la boîte constituant le premier étage est aligné sur la façade en retrait du rez-de-chaussée.

Sofie De Vriese

Nos partenaires