En bois sans en avoir l'air...

16/04/13 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Une belle vue et de l'espace à n'en plus finir. Voilà les deux principaux critères que Bianca et Mario voulaient appliquer à la construction de leur nouvelle maison.

Une belle vue et de l'espace à n'en plus finir. Voilà les deux principaux critères que Bianca et Mario voulaient appliquer à la construction de leur nouvelle maison. Ils ont résolument opté pour une ossature bois et ne l'ont jamais regretté depuis.

La maison de Bianca et Mario se dresse le long d'une voirie assez fréquentée, dans une petite localité au nord d'Anvers. Ils vivent ici depuis cinq ans, avec leurs deux enfants. Ils habitaient auparavant non loin de là, mais leur maison s'était rapidement avérée trop petite : il n'y avait que deux chambres à coucher. Le couple s'est donc précipité lorsque ce terrain à bâtir a été mis en vente.

La parcelle ne mesure que dix mètres de large, ce qui restreignait quelque peu les options en matière de construction. "En dépit des prescriptions sévères de l'urbanisme, nous avons réussi à construire une villa spacieuse", nous confie l'architecte Piet Kerckhof.

Les contraintes urbanistiques ont été largement compensées par la vue imprenable dont bénéficient les occupants à l'arrière. En effet, une étendue de champs et de pâturages se déploie dans le prolongement du terrain. D'emblée, il fut décidé qu'il ne fallait surtout pas gâcher cette vue depuis la maison.

"À l'intérieur même de la maison, nos priorités étaient l'espace et la lumière", explique Bianca. En concertation avec l'architecte, les maîtres d'ouvrage ont décidé d'exploiter au mieux les prescriptions urbanistiques pour parvenir au résultat voulu. Et celui-ci a pris la forme d'une maison à quatre niveaux, distribuant trois chambres à coucher et deux salles de bains.

Dirk De Mesmaeker

Nos partenaires