En image: La maison de vacances rêvée, mais simplement chez soi

23/05/17 à 10:59 - Mise à jour à 10:58

Le terrain était difficile mais, pour l'architecte Stéphane Dortu, le projet coulait de source : il fallait encastrer la maison dans le talus pour la rendre invisible depuis la rue. Si l'une de ses façades est dès lors totalement fermée, l'autre est généreusement ouverte, pour permettre à la vue et à la lumière de pénétrer au coeur de l'habitation.

Ils aimaient partir en vacances, ils ont décidé d'y vivre toute l'année... À l'étranger? Du tout! Ici même, dans la province de Liège. "J'ai demandé à mon épouse de décrire ce qu'était pour elle une maison de vacances idéale, de faire une liste de mots, se souvient Stéphane Dortu, l'architecte et propriétaire. L'idée était de tout rassembler dans un projet de logement." Terrasse, bois, espaces de plain-pied, lumière, piscine... Il y avait de quoi faire!

"Lorsque nous sommes venus voir le terrain pour la première fois, il était déjà en vente depuis un certain temps, précise l'architecte. Il était très pentu. Et donc décourageant... Mais nous, nous avons eu le déclic! Nous avons tout de suite su ce que nous pourrions en faire." De fait, le couple savait ce qu'il voulait : l'inverse, ou à peu près, de la maison dans laquelle il vivait jusque-là. "Notre précédente maison se développait sur trois niveaux, il y avait beaucoup d'escaliers. Avec notre premier enfant, ce n'était pas facile à vivre. Nous voulions quelque chose de plain-pied pour ne plus revivre cela. Notre ancienne maison n'était pas non plus très lumineuse, d'où l'idée de concevoir une habitation de style vacances."

Texte: Anne-Catherine De Bast

Je Vais Construire 401

Nos partenaires