En images: Accrochée à la colline

27/10/16 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Sur un terrain boisé et très pentu, l'architecte Thierry Sherrington a imaginé une maison vitrée qui permet aux habitants de vivre au coeur de la nature. L'impact du projet sur le site est particulièrement limité. Et pour cause : le bâtiment est partiellement enterré.

La propriétaire de cette maison située dans la périphérie liégeoise connaissait la région pour y avoir passé son enfance. " Je venais faire de la luge ici quand j'avais 8 ans, sourit-elle. Jamais je n'aurais cru y habiter un jour... " La vie réserve parfois bien des surprises... Lorsqu'elle est revenue en Belgique après des années passées à l'étranger, elle s'est installée dans le centre-ville de Liège. Mais le penthouse qu'elle occupait avec son compagnon est devenu trop étroit... Et la maison des années 1930 que le couple envisageait d'acheter nécessitait des travaux conséquents.

" L'avant-projet était un peu cher, se souvient la propriétaire. Thierry Sherrington, l'architecte que j'avais contacté et que je connaissais depuis longtemps, m'a dit que pour le même prix, il pouvait nous faire une maison ! Il nous a montré ce terrain, très pentu, je lui ai dit que je voulais la Fallingwater house (maison sur la cascade, ndlr) de l'architecte Frank Lloyd Wright. Il a dessiné un projet, il nous a convaincus ! "

Texte:Anne-Catherine De Bast

Lis le réportage ce mois dans Je Vais Construire n° 394.

Nos partenaires