En images : Influences japonaises et illusions optiques dans une construction neuve

27/06/17 à 13:44 - Mise à jour à 05/07/17 à 11:20

Cette sobre habitation en blanc et noir est le fruit d'une collaboration créative entre maîtres d'ouvrage et architecte. La combinaison de bois, béton, verre et enduit - à l'intérieur comme à l'extérieur - est source de singularité et d'une grande sensation d'espace.

Ilse et Erik habitaient dans une vaste maison de maître rénovée lorsque l'envie de nouveauté s'est fait sentir. Mais l'argument décisif du changement a été la grande distance que les enfants devaient parcourir pour se rendre à l'école. Lassés de ces navettes incessantes, ils ont décidé de construire une nouvelle habitation au nord d'Anvers. Et de préférence quelque chose de sobre et moderne, à l'opposé de leur ancien logement...

Alors qu'ils cherchaient quelqu'un pour réaliser leur projet, ils ont découvert par hasard la maison de Christophe Baetens. D'emblée, le domicile de l'architecte a attiré leur attention. "Finalement, nous nous sommes adressés à lui munis d'un croquis et de nos idées en vrac", explique Erik.

L'architecte a développé le plan en fonction de leurs idées. "Lors du premier entretien, j'ai été étonné de voir qu'Ilse et Erik exposaient des choses intéressantes sur la lumière, l'espace et les matériaux. J'ai pu compléter leurs idées, et ils ont pour leur part tout de suite compris où je voulais en venir. Ce fut une collaboration particulièrement agréable. Leur idée de base était un parallélépipède rectangle avec de nombreuses percées diagonales, très ouvert, sans garage ni carport."

"Cela faisait des années que je rêvais d'une paroi coulissante sur toute une hauteur de mur, qui dissimulerait divers espaces et plusieurs fonctions. Je voulais aussi que nos filles aient toutes les trois une chambre de la même grandeur", ajoute Erik.

Nos partenaires