En images: Inspiration scandinave au coeur des Ardennes

19/10/17 à 17:14 - Mise à jour à 17:13

Ils ont quitté la ville et fait le choix de la nature. L'occasion de construire une maison à leur image, minimaliste et faisant la part belle aux matériaux bruts. Ouverte sur les champs, celle-ci bénéficie aussi d'une orientation optimale.

Le calme de la campagne a remplacé l'agitation de la ville. Et c'est peu de le dire : entre la vie animée d'Anvers et la quiétude de ce petit village des Ardennes, il y a un fossé que ce couple n'a pas hésité à franchir. Au risque d'affronter un déracinement, un changement de culture. Aujourd'hui, trois ans plus tard, c'est sans regret. "Nous étions en manque de nature et de tranquillité, confient-ils. Nous vivions près du port d'Anvers ; il y avait du bruit tout le temps, même la nuit. Pendant quinze ans, nous sommes venus nous promener dans la région un week-end sur deux. Dans ce coin-ci ou dans les Hautes Fagnes. Nous avons commencé à nous poser des questions, à nous demander si nous voulions rester en ville... Nous nous plaisions beaucoup ici."

C'est en voyant leur fils grandir et prendre son indépendance qu'ils ont décidé de passer le cap, de "continuer ailleurs, avec un autre sens". Ils ont sillonné la région, déniché un grand terrain ouvert sur les champs et la nature. "En Flandre, on ne trouve plus de terrains avec une telle superficie, expliquent-ils. Même dans les petits villages, il y a rapidement quelques milliers d'habitants. Ici, nous sommes 135... Il n'y a pas de boucher, pas de boulanger. Il faut souvent prendre la voiture. C'est un autre style de vie !" Si la ville leur manque ? Parfois. "Mais on est vite à Liège ou à Luxembourg-Ville, et Anvers n'est qu'à deux heures de route !"

Je Vais Construire 405

Texte: Anne-Catherine De Bast

Nos partenaires