En images: l'aménagement ingénieux et original d'une maison étroite

25/05/16 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

C'est sur une petite parcelle de coin, en plein coeur d'un nouveau quartier de Leyde, aux Pays-Bas, qu'Esther et Arie, du bureau d'architecture GAAGA, ont construit une maison particulière, dans laquelle ils vivent et travaillent. De la rue, ce sont les rayures dans l'enduit et la grande fenêtre qui attirent l'attention, tandis qu'à l'intérieur, c'est l'agencement ingénieux de l'espace qui surprend.

La maison d'Esther et Arie se trouve dans une ancienne zone industrielle transformée en un joli quartier résidentiel où les habitants peuvent élaborer leur habitation de manière personnalisée. " Nous avions déjà conçu quelques maisons dans ce quartier lorsque nous avons décidé de nous y installer ", explique Esther. C'est ainsi que le couple a imaginé " The Stripe House ". Il s'agit d'une maison modeste située à la lisière du centre historique de Leyde. En raison de la surface réduite et du budget limité, l'espace disponible a été organisé de manière astucieuse. Chaque mètre carré est mis à profit.

Triptyque

L'immense fenêtre au nord découle d'une prescription urbanistique. Pour éviter qu'il y ait trop de façades aveugles dans le quartier, un certain pourcentage de la façade à rue devait être ouvert. Il y fallait donc une fenêtre. Au total, la maison compte peu de fenêtres, mais celles-ci sont grandes et offrent des perspectives intéressantes.

Grâce à ses trois côtés en contact avec l'espace public, la maison bénéficie d'une orientation multiple. De plus, la position des fenêtres a été soigneusement réfléchie en fonction de la situation de la maison. Elles sont en effet disposées de manière à encadrer la vue. C'est au premier étage que cela se remarque le plus, car la haute fenêtre du vide forme un triptyque avec les deux autres fenêtres. Il s'agit d'une sorte de résumé visuel de l'environnement direct : au nord le ciel et ses formations nuageuses changeantes, à l'est les platanes et à l'ouest les maisons avoisinantes.

La fenêtre du vide ressemble à un écran géant affichant un fascinant jeu de lumière, de couleur, de nuages et de sillages d'avions. " Les nuages, qui évoluent en permanence, m'apaisent beaucoup. Comme cette fenêtre est au nord, l'ensoleillement n'est pas trop important en été. En fait, c'est une bonne surprise. Au début, je ne m'attendais pas à ce que les nuages et le ciel soient si jolis. Je ne pensais qu'en termes de luminosité ", raconte Esther.

Un faible pour... les rayures

Dès le départ, Esther et Arie savaient qu'ils ne voulaient pas de briques, mais un enduit, pour plus de cohérence. Cet enduit a d'ailleurs été appliqué sur une maçonnerie de briques déclarées impropres, une bonne chose en matière de durabilité et de recyclage.

Mais les architectes rêvaient d'un petit plus. Ils avaient envie de travailler avec des rayures. " Cela se voit souvent sur des bâtiments historiques. Ce qui a été fait auparavant peut être refait, et nous avons donc développé cette idée ", explique Arie. Ils ont imaginé un motif de plusieurs lignes horizontales avec un espacement variable, appliqué à toute la maison. Ces rayures soulignent la diversité du bâtiment, relie les différentes façades et renforcent la forme cubique de base.

Texte: Agnes Mus - Photos: Luc Roymans

'Je vais construire & rénover n°371'

GAAGA studio for architecture - www.gaaga.nl

Nos partenaires