En images: une maison aventureuse entièrement emballée en acier Corten

03/09/15 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Dans la province d'Anvers, la commune de Kontich peut se prévaloir d'une nouvelle curiosité architecturale. Cette nouvelle construction dotée de caractère arbore en effet un habillage de façade particulier, de couleur rouille. Non pas ce crépi brun orangé envisagé au départ par les propriétaires, mais bien de l'acier Corten. Un pari osé et original, doublé d'une performance de la part du bureau d'architectes DMOA.

On compare souvent la construction à une - longue - aventure. Les propriétaires de cette habitation complexe ne pourront qu'acquiescer, puisqu'il leur a fallu attendre trois ans avant de pouvoir s'y installer. Dès la réception des travaux, le stress et la complexité liés à la construction se sont pourtant rapidement envolés. " Nous sommes enthousiasmés par l'architecture, les espaces intérieurs, les matériaux utilisés, les détails surprenants, la qualité des finitions et l'ambiance de vacances que dégage la maison, confient les propriétaires. Tout nous plaît et nous nous réjouissons chaque jour de rentrer à la maison après une journée de labeur. Cette maison répond parfaitement à nos souhaits. "

Les maîtres d'ouvrage avaient pour projet de bâtir une maison contemporaine isolée, destinée à les accueillir avec leurs trois enfants. Leurs souhaits portaient sur une finition de façade de couleur rouille, un aménagement fonctionnel et adaptable, un espace de jeux pour les enfants à proximité de la cuisine de manière à pouvoir les garder sous surveillance, un espace multifonctionnel, un intérieur confortable ainsi qu'un espace extérieur de qualité et doté de plusieurs terrasses et d'une piscine. C'est avec cette liste de desideratas que les maîtres d'ouvrage se sont adressés au bureau d'architectes DMOA, avec qui ils avaient déjà collaboré dans le cadre du cabinet professionnel de l'un d'entre eux. En raison de leurs activités, ils ont confié l'ensemble du projet aux architectes, de la recherche (conjointe) du terrain jusqu'à l'aménagement intérieur et extérieur de l'habitation. Pour les architectes Benjamin Denef et Matthias Mattelaer, c'était là l'occasion rêvée de réaliser un projet global hors du commun.

Un sol problématique

À la demande des maîtres d'ouvrage, les architectes se sont donc chargés d'examiner plusieurs terrains à bâtir potentiels, jusqu'à découvrir une parcelle située dans un quartier calme et rural de la commune de Kontich. À l'arrière, le terrain de 16 ares avoisinait une zone verte, offrant ainsi un bel environnement extérieur. " L'analyse du sol a en revanche révélé un niveau phréatique élevé ainsi qu'une faible capacité portante du sol, commente l'architecte Mathias Mattelaer. C'est pourquoi nous avons décidé d'aménager sous l'ensemble de l'habitation une cave étanche, qui fait partie du volume protégé. Et bien qu'il n'y avait pas de prescriptions constructives spécifiques, nous avons néanmoins demandé et obtenu une dérogation pour que le deuxième étage puisse s'étendre sur quinze mètres de profondeur au lieu des douze mètres habituels. "

L'avant-projet présentait une habitation sobre et spacieuse, avec une structure de plan logique, une fusion complète entre l'intérieur et l'extérieur, des détails raffinés et une finition de façade peu commune. Les maîtres d'ouvrage ont été immédiatement séduits. " Nous avons tout de suite compris qu'il ferait bon vivre dans cette maison. L'architecture n'était en rien aseptisée et froide. Pour la finition de façade, nous avions pensé à quelque chose de simple et chaleureux, un crépi dans les tons rouille, et nous avons été surpris de la proposition des architectes d'utiliser de l'acier Corten. Nous ne connaissions pas ce matériau, et nous n'avions aucune idée du prix ni de la manière dont il serait intégré. De plus, nous ne pouvions nous baser sur aucun exemple. Nous avons également appris qu'il serait difficile de trouver un fabricant et que la construction serait de longue haleine en raison de cette complexité de mise en oeuvre. Mais comme nous faisions totalement confiance aux architectes, nous leur avons laissé toute liberté d'agir. Nous étions loin d'imaginer que cette finition de façade aurait un tel impact positif. "

TEXTE : Colette Demil

PHOTOS : Luc Roymans

ARCHITECTES: DMOA

Nos partenaires