Expressif et aéré

14/04/11 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

La maison de Britt et Stefan est coincée entre ses voisines, sur une toute petite parcelle d'une étroite rue d'Anvers.

LIGNES DE FORCE 1. Une architecture qui exploite au mieux l'espace d'une petite parcelle d'à peine quatre mètres de large sur douze mètres de profondeur. 2. L'utilisation de l'acier et surtout du verre dans les façades avant et arrière maximise les apports de lumière. 3. La maison composée d'un empilement de demi-niveaux prévoit une fonction par niveau. Cette structure et les vides qui l'accompagnent préservent de belles perspectives. 4. Les pièces de séjour (cuisine, salle à manger, salon) se situent en haut, là où la maison reçoit le plus de lumière. 5. Les matériaux naturels, les textures douces et les teintes sable se complètent et se renforcent pour former un ensemble quasi monolithique.

ARCHITECTES CSD architecten, Britt Crepain, Stefan Spaens et Joep Debie La maison de Britt et Stefan est coincée entre ses voisines, sur une toute petite parcelle d'une étroite rue d'Anvers. À cet endroit se trouvait auparavant une vieille maison délabrée qu'ils ont fait démolir.

Avec une parcelle de quatre mètres de large et de douze mètres de profondeur, le défi était de taille. En effet, la densité du tissu urbain présentait naturellement le risque de cacher la lumière du jour.

Un jeu de demi-niveaux Or, les propriétaires souhaitaient créer sur cette surface restreinte une maison suffisamment spacieuse pour deux personnes, disposant de préférence d'un bureau et d'un espace extérieur.

Leur concept leur a permis de gagner sur tous les tableaux. Ils ont créé un jeu de demi-niveaux, séparés chacun par un vide offrant de belles perspectives et un contact visuel entre les différents espaces. Le nombre de fonctions par niveau est limité, mais les liaisons sont aisées, tant horizontalement que verticalement.

Chaque niveau permet d'en voir un autre au minimum. La cuisine, la salle à manger et le salon se situent aux étages supérieurs, pour profiter au maximum de la luminosité.

La chambre, la salle de bains et le bureau se partagent les niveaux inférieurs. Une terrasse de toiture, divisée elle aussi en deux demi-niveaux, a été aménagée au-dessus du salon.

Les architectes ont appliqué plusieurs techniques pour assurer une pénétration maximale de lumière naturelle. La façade est composée uniquement de verre et d'acier.

Consommation d'énergie

La rue étant étroite, la façade en saillie et les baies inclinées au niveau du salon assurent aussi une vue plus large sur la ville, ce qui influence naturellement la spatialité de la maison.

En ce qui concerne la consommation d'énergie, l'empilement des zones ouvertes joue en faveur des propriétaires. "Nous disposons d'un chauffage par le sol, très efficace dans le cas de demi-niveaux. La maison est également équipée d'un système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur. Et, bien sûr, nous avons été extrêmement attentifs à l'isolation, notamment au niveau des menuiseries", explique l'architecte.

Stefan et Britt ne voulaient pas d'un intérieur trop chargé. Le choix de couleurs et de matériaux est limité : un béton coulé sur place et coffré avec des planches, des murs enduits à la chaux et un mobilier intégré, conçu par leurs soins, dans un multiplex de bouleau.

Les teintes sable sont récurrentes, sans dominer. L'ensemble se veut aéré, sans prétention.

Sofie De Vriese

Nos partenaires