Hommage au paysage

19/06/12 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Sur les hauteurs de Malmedy, ce projet d'habitation fait la part belle à la vue, à l'économie d'énergie et au plaisir de vivre chez soi. Une réalisation longtemps décriée par les riverains, et devenue par la suite une référence urbanistique locale.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. L'intégration du bâtiment au site, avec l'ouverture et la vue sur le paysage. 2. L'implantation bioclimatique permettant de chauffer la maison en captant au maximum l'énergie du soleil. 3. Le schéma de vie avec la zone de jour surplombant celle de nuit qui profite de l'inertie de la structure en béton.

Architecte

Crahay & Jamaigne architectes, Guy Jamaigne - 080 67 22 03

Comment être moderne tout en retournant aux sources ? Telle fut en quelque sorte la question qui a sous-tendu ce projet conçu en 2004, faisant écho à une approche architecturale nommée "régionalisme critique". Selon cette approche, l'adoption de l'architecture Moderne ne peut se faire que si l'on envisage en même temps des formulations attentives au contexte, en mettant l'accent sur la topographie, le climat, ou encore la lumière. Une question à laquelle l'architecte Guy Jamaigne a répondu de la manière la plus limpide qui soit.

La pierre et le bois

Le maître d'ouvrage - qui détient une expérience professionnelle dans le domaine des constructions en bois - avait tenu à s'inspirer des créations architecturales qu'il avait eu l'occasion de découvrir notamment en Californie, pour créer avec son ami et architecte Guy Jamaigne son projet d'habitation, qui s'inscrit par ailleurs dans un ensemble de six habitations toutes conçues par le bureau Crahay & Jamaigne. Si chacune a été réfléchie individuellement, les six habitations perchées sur les hauteurs de Malmedy ont toutefois un dénominateur commun. "Nous nous sommes tous réunis pour définir un cahier des charges pour les six projets, explique l'architecte.

D'un commun accord, il a été décidé d'utiliser principalement deux matériaux : la pierre et le bois. Nous avons utilisé des matériaux régionaux en les transposant autrement, pour créer une architecture dite "contemporaine", qui a été très décriée à l'époque. Cette maison, la première des six à avoir été construite, paraissait à l'évidence trop "avant-gardiste" aux yeux de beaucoup. Depuis, elle a pourtant été reprise comme référence dans la charte urbanistique de la commune de Malmedy..."

Stephan Debusschere

Consultez le numéro 352 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

Nos partenaires