Jeu de lignes horizontales

27/09/11 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Au sommet d'une crête boisée et peu construite, la bâtisse se distingue par une architecture forte.

LIGNES DE FORCE 1. Une maison très "lisible", grâce à sa ligne horizontale. "Toutes les données du site - topographie, orientation, paysage à l'arrière... - sont renforcées par les détails du projet (briques, bardage, aménagement intérieur...)." 2. L'architecture est en parfaite adéquation avec son environnement. "Dans un lotissement, cette maison n'aurait pas eu de sens. Elle aurait simplement joué sur "l'effet de style" et aurait dénoté. Ici, il s'agit d'une réalisation authentique, qui s'inscrit parfaitement dans la configuration du site."

ARCHITECTE Jean-Pierre Navez (pour le bureau In Situ)

L'architecte Jean-Pierre Navez devait tenir compte du relief bien marqué, d'une orientation plein sud à l'arrière vers un paysage très ouvert, et d'un axe routier important à l'avant.

Différence de niveau

À l'intérieur, une différence de niveau lui a permis d'implanter l'espace de vie en suivant le terrain naturel. Afin d'assurer une transition douce, trois marches ont été réalisées entre le hall et le séjour. Cette implantation assure le développement des zones de vie vers l'arrière du terrain, ce qui permet de profiter de l'orientation sud et de l'ouverture sur le paysage. L'horizontalité caractérise ainsi ce projet de construction étirée, en créant une tension forte avec le relief en pente du terrain.

Deux volumes

La construction se présente en deux volumes. Le premier, au rez-de-chaussée, constitue l'ancrage au terrain, en briques sombres de terre cuite. Le second, qui distribue l'étage, a été revêtu d'un bardage de cèdre. La position respective des volumes crée un espace couvert formant un carport qui protège la zone d'accueil.

Cette mise en oeuvre garantit une articulation très franche entre le "soubassement" en briques et le volume de l'étage, dont le porte-à-faux souligne la légèreté.

L'orientation arrière, au sud, assure un apport solaire important dans toutes les pièces de vie, y compris les chambres. À l'inverse, la fermeture quasi totale au nord a permis d'éviter les déperditions de chaleur.

Portes coulissantes

Depuis le séjour, une porte coulissante - on en compte plusieurs - mène à la cuisine réalisée sur mesure. Les plans de travail se déclinent en Corian, jouant le style et l'élégance. Des armoires en stratifié blanc alternent avec des tonalités sombres pour un contraste étudié. Les tiroirs se font nombreux pour renforcer notamment l'horizontalité, véritable fil conducteur de la maison.

Un bureau ouvert

L'escalier mène au vaste hall de nuit, où un bureau ouvert participe à l'ambiance du lieu. Un imposant bandeau vitré dévore la largeur de la façade arrière, offrant une vue bucolique sur les champs. Dans les chambres, les enfants profitent aussi du splendide panorama.

De l'autre côté, la suite parentale se compose d'une chambre, d'une salle de bains et d'un dressing. La chambre mène au toit plat du cube extérieur. Les pièces les moins utilisées comme la buanderie, la salle de bains et le dressing prennent place au nord, où un petit bandeau vitré, situé en partie basse, assure la luminosité nécessaire.

Consultez le numéro 344 de notre magazine Je vais construire pour plus d'infos sur la rénovation de cette maison.

En savoir plus sur:

Nos partenaires