L'anti-compacité en basse énergie

15/02/12 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Les propriétaires souhaitaient ériger une maison basse énergie baignée de lumière mais surtout pas compacte comme un cube.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. Les matériaux écologiques ont été sélectionnés en fonction du concept, et pas l'inverse. 2. La cellulose isolante et le crépi écologique n'ont pas coûté plus cher que des matériaux traditionnels. 3. La conception globale harmonisant l'extérieur et l'intérieur.

Architecte

Hippo architecten - 089 36 40 97.

Bien que leur souhait était de réaliser une maison basse énergie, les propriétaires ne désiraient en aucun cas construire un volume strictement compact. Ils voulaient pouvoir occuper plus librement leur grande parcelle. Dans ce cadre, l'architecte a reçu carte blanche, sur base d'un programme assez traditionnel.

Il fallait principalement un grand espace de travail côté rue, avec un plan de travail s'étendant d'un mur à l'autre, un coin TV séparé du salon, une salle à manger distincte, une cuisine centrale, deux chambres d'enfant, une chambre pour les parents, ainsi qu'un double garage.

La cuisine au coeur de la maison

La cuisine est le lieu de prédilection de la maîtresse de maison. C'est là qu'elle passe le plus clair de son temps. Elle voulait donc pouvoir y profiter d'une belle vue sur le jardin et le bassin de natation. "Je pensais aux bungalows des années septante, fortement axés sur le jardin, avec leurs nombreux vitrages permettant de le voir de tous côtés, donnant l'impression d'y être transporté. Je voulais vivre cette sensation.

Et l'architecte y est vraiment parvenu." Si la famille se réunit quotidiennement autour de la table de cuisine, la grande table de la salle à manger est destinée aux réunions familiales et de travail.

Les maîtres d'ouvrage souhaitaient d'autre part exploiter au maximum la largeur de la parcelle. "Notre parcelle étant très large, il nous semblait évident de travailler sur toute sa largeur afin de ne pas devoir faire un choix au niveau des pièces donnant sur le jardin, explique le propriétaire. Et comme nous sommes situés dans une très belle région, cette relation avec l'extérieur valait la peine d'être mise en valeur." L'architecte a donc organisé les espaces afin que les occupants puissent profiter pleinement de la vue et du soleil à l'arrière.

Agnes Mus

Consultez le numéro 348 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires