L'appel de la lumière

21/03/11 à 15:15 - Mise à jour à 15:15

Comment initier un maximum de lumière dans une configuration condamnée à n'en recevoir aucune?

LIGNES DE FORCE 1. L'abondance de lumière grâce à différents éléments : la paroi de verre le long du patio, l'escalier en verre, la passerelle et la porte d'entrée en verre dépoli. 2. Les changements d'incidence de la lumière qui apportent une dynamique particulière à la maison. De jour, elle paraît plus grande que la nuit. 3. Une isolation suffisante et un système de ventilation parfaitement dimensionné pour un compteur énergétique tournant au ralenti. 4. La parfaite entente avec les clients qui ont pleinement adhéré au concept.

ARCHITECTEBureau d'architectes Pro-ArTe, architecte Piet Kerckhof

Selon les prescriptions urbanistiques, l'architecte aurait dû bâtir la maison contre l'immeuble voisin. Mais cette configuration aurait quasiment privé la maison de soleil tout au long de l'année.

Heureusement, les services communaux furent disposés à prendre en considération le concept inhabituel de l'architecte pour finalement autoriser sa réalisation.

Un patio L'architecte a donc conçu un patio entre les deux bâtiments, ce qui a eu pour heureuse conséquence de permettre à la lumière du soleil de passer par-dessus le toit de la maison voisine pour pénétrer directement les pièces de vie.

La paroi de verre placée entre le patio et l'espace de vie constitue, avec l'escalier et la passerelle en verre dépoli à l'étage, une source importante de lumière qui illumine à la fois les pièces de vie, le bureau et le palier.

Structure en acier Au départ, les propriétaires souhaitaient une maison avec une structure en acier et une apparence industrielle. Mais l'architecte a su les convaincre de remplacer la structure en acier par une ossature bois. Il a néanmoins su conférer un look industriel à la maison, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

L'escalier a été réalisé en verre et en acier, le sol est recouvert d'un tapis de pierres et la structure de la maison est constituée de profilés en acier, laissés apparents là où c'était possible. Le revêtement de façade est quant à lui composé de panneaux sandwich métalliques.

Sensation de loft Au rez-de-chaussée, l'espace de vie dégage une sensation de loft, même si ce dernier est en réalité découpé en trois zones quelque peu décalées les unes par rapport aux autres.

Le bureau de la maîtresse de maison, surélevé d'un demi-niveau, constitue la quatrième zone.

Si la luminosité était un critère essentiel, l'architecte devait aussi veiller à ce que la chaleur solaire conséquente ne devienne pas un désavantage, par excès.

Le double vitrage présente ainsi un facteur solaire particulièrement bas en ne laissant passer que 42% de la chaleur solaire.

Collecteur solaire

La maison est chauffée grâce à une chaudière au gaz à condensation. Elle dispose également d'un boiler de 380 litres et d'un collecteur solaire. Au rez-de-chaussée, le chauffage se fait entièrement par le sol.

À l'étage, des conduites sont prévues pour recevoir des radiateurs mais, hormis dans la salle de bains, ces radiateurs n'ont pas encore été posés.

Agnes Mus

Nos partenaires