L'économie par la simplicité

30/08/11 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Les propriétaires voulaient habiter à proximité de Gand, dans un écrin de verdure où les terrains à bâtir seraient abordables.

Les propriétaires voulaient habiter à proximité de Gand, dans un écrin de verdure où les terrains à bâtir seraient abordables. Leur quête les a automatiquement menés dans les Ardennes flamandes. En 2006, ils dénichent un lopin de terre de 594 m², dans un décor rural de grands espaces verts.

La maison a été conçue pour un couple sans enfants. Les propriétaires n'avaient besoin que de deux chambres à coucher et d'une seule salle de bains. Ils ont privilégié l'espace du séjour qui intègre un espace repas, un salon et une cuisine à vivre. Un vide a par ailleurs été créé au-dessus de l'espace repas pour optimiser la sensation d'ouverture. Les façades est et ouest présentent un caractère éminemment ouvert.

La lumière et le soleil peuvent s'y engouffrer sans retenue. Les immenses baies vitrées placées de part et d'autre du séjour attirent d'emblée l'attention. La face nord revêt un caractère plus fermé. Cette partie abrite les services : l'entrée avec WC et vestiaire, le local technique, la cuisine et un espace servant de cellier et de rangement pour l'outillage de jardin.

La maison a pris place sur une pente : le côté rue se situe deux mètres plus bas que le côté jardin. Les propriétaires auraient pu exploiter cette hauteur pour en faire un garage, mais ils n'avaient aucune envie de consacrer des moyens à l'étanchéification d'un espace pouvant être sujet aux infiltrations d'eau. Ils auraient pu aussi intégrer cette différence de niveau dans le séjour, mais n'auraient pas pu bénéficier dans ce cas de cette ouverture de l'espace. Ils ont donc privilégié la simplicité et comblé la différence de niveau. Côté rue, un mur de quai a été érigé, ce qui a permis de créer un espace de stationnement pour deux voitures.

Une habitation peu énergivore

Vaste et confortable, cette construction n'engendre pourtant qu'une faible consommation d'énergie. Tous les efforts ont été déployés pour dénicher les meilleures techniques afin de réaliser une habitation peu énergivore. Ce qui a bien sûr généré des coûts conséquents. Les propriétaires seront néanmoins gagnants sur le long terme, grâce aux subsides, aux réductions d'impôts et, last but not least, aux faibles frais énergétiques.

Pour construire une habitation à faible consommation d'énergie, il ne suffit pas uniquement de maximiser l'isolation et la ventilation, et de mettre en oeuvre le système de chauffage le plus économique. La volumétrie de la maison est tout aussi importante. Le principe est de réduire au minimum le nombre de murs extérieurs, ce qui implique une forme simple, compacte, de préférence un cube ou un parallélépipède.

ARCHITECTELuc Jacobs - Jacobs architectenbureau bvba

Consultez le numéro 343 de notre magazine Je vais construire pour plus d'infos sur la rénovation de cette maison.

En savoir plus sur:

Nos partenaires