L'intimité maîtrisée

18/03/11 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Au coeur d'un paisible cul-de-sac, une villa de style contemporain joue à la fois la carte de l'ouverture et de la fermeture.

LIGNES DE FORCE 1. Un volume simple avec une façade opaque pour l'intimité, et une ouverture à l'arrière pour éclairer les zones de vie. 2. Le "transpercement" du volume principal en crépi par le volume secondaire en bois, qui semble venir s'imbriquer dans le bâtiment, créant une façade tridimensionnelle. 3. En façade arrière, le renfoncement du bois dans le crépi crée un sentiment de profondeur et offre une perspective intéressante entre les deux matériaux. Des éclairages ont également été placés dans cette cavité afin d'illuminer la villa.

ARCHITECTEThierry Sherrington

Une façade quasiment aveugle côté rue, présentant de larges ouvertures sur l'arrière. Un contraste souhaité par les propriétaires. À l'intérieur, les pièces sont partiellement cloisonnées, tantôt par un bout de mur, tantôt par quelques marches.

Des astuces qui permettent de maintenir une liaison perpétuelle à travers l'ensemble du bâtiment.

Une maison fonctionnelle Les propriétaires souhaitaient une maison très fonctionnelle. Dans un esprit loft très ouvert, chaque espace jouit d'une habile connexion avec la pièce voisine: la cuisine est ainsi séparée de la salle à manger par un encadrement sans porte, tandis que cette dernière donne accès au salon télé via deux marches.

Le salon en tant que tel se trouve derrière ce petit espace, avec une ouverture visuelle sur l'ensemble de la pièce.

Côté rue, la façade se décline majoritairement en crépi avec un volume en bois accueillant le hall d'entrée. À l'arrière, le contraste est vif avec une abondance de bois.

Un bloc perpendiculaire

Les châssis se situant à fleur de sol, aucune marche ne sera donc nécessaire pour accéder à la future terrasse en ipé. Le bloc perpendiculaire en bois abritant la cuisine et la chambre des parents présente une hauteur légèrement inférieure à celle du bâtiment principal, pour différencier les volumes.

L'entrée a été positionnée latéralement. La porte, pivotante, est entièrement vitrée et se prolonge à l'étage en une imposante baie vitrée qui inonde le hall de lumière.

Le vestibule possède également un pan de mur entier abritant de vastes placards. Les portes métalliques qui se fondent dans le mur répondent à celles du dressing des parents, à l'étage.

La buanderie Sur la gauche du hall, une porte mène à la buanderie et permet, de l'autre côté, de rejoindre la cuisine. Un passage très pratique pour ranger les courses. Un escalier en chêne conduit au premier étage.

Trait particulier : toutes les chambres sont pourvues de fenêtres aux allèges assez basses, pour une vision à hauteur d'oeil en position couchée.

La chambre principale est séparée du dressing par une porte coulissante.

La salle de bains des parents accueille un lavabo unique, une baignoire et une douche de dimensions généreuses.

Les chambres des enfants sont desservies par un long couloir éclairé par un bandeau vitré donnant sur la rue.

Stavie Deroc

En savoir plus sur:

Nos partenaires