L'unité fait la force

17/04/18 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

L'implantation d'une architecture à la fois très différente et respectueuse de ses voisines exige du savoir-faire, à plus forte raison lorsque ni le terrain ni l'environnement direct ne facilitent les choses. Preuve en est faite avec ce projet du bureau Open Architectes.

L'architecte Bertrand Noël et sa famille résidaient déjà dans la commune d'Ittre, dans le Brabant wallon, lorsqu'ils y ont acquis cette parcelle de 12 ares. "Nous avions décidé d'y louer une maison pendant un certain temps afin de confirmer notre envie d'y habiter à long terme et d'y construire notre maison." Une fois la décision prise, la recherche d'un terrain adéquat n'a pas été sans mal. "Déjà à l'époque (2008, ndlr), les terrains constructibles se faisaient plutôt rares, et en particulier ceux qui pouvaient nous convenir... Nous ne voulions pas d'un trop grand terrain, parce que nous savions d'emblée que nous n'aurions ni le temps ni l'envie de nous consacrer à son entretien, et nous voulions être suffisamment proches du centre pour ne pas toujours devoir prendre la voiture pour nos besoins au quotidien. J'ai eu la chance de trouver ce terrain de taille raisonnable, bien placé mais certainement rebutant pour plus d'un amateur en raison de sa configuration..." Le terrain présentait en effet une difficulté d'implantation, puisqu'il comporte d'une part une différence d'un niveau entre le jardin et la rue, et d'autre part une déclivité dans l'autre sens, avec un point haut à gauche et un point bas à droite.

Une implantation respectueuse

Deux autres contraintes - la relative étroitesse du terrain et les prescriptions urbanistiques imposant des reculs - se sont finalement bien accordées au souhait de l'architecte et de son épouse de créer un bâtiment le plus compact possible. "Le projet s'est donc matérialisé en un grand parallélépipède que nous avons ensuite sculpté. Et le fait d'avoir comme base un monolithe très compact favorise évidemment la performance énergétique du bâtiment."

L'implantation précise du volume s'est faite en fonction du voisinage direct, présentant d'une part des façades avant qui ne sont pas parallèles à la voirie, d'autre part des maisons décalées les unes par rapport aux autres. Afin de respecter cette configuration générale et de minimiser l'impact du projet, l'architecte, après avoir analysé le spectre solaire, a aligné la façade arrière de sa maison sur la façade avant de la maison voisine de droite. "Nous avons fait en sorte que nos voisins reçoivent la même quantité de soleil et de lumière qu'auparavant, alors que notre bâtiment est plus élevé. Le problème ne se posait pas de l'autre côté, puisque la maison en question se situe en contre-haut, au-delà du talus qui longe notre autre façade latérale."

Texte Stephan Debusschere

Je Vais Construire 410

Nos partenaires