Là-haut, sur la colline...

15/12/10 à 08:56 - Mise à jour à 08:56

Sur les hauteurs de Malmedy, une maison contemporaine se détache de la crête pour s'ouvrir au paysage grandiose des Hautes Fagnes.

LIGNES DE FORCE

1. L'orientation écologique et basse énergie avec de solides économies à la clé : une facture d'électricité de 50 à 60 euros par an permet de fournir l'ensemble de l'eau chaude sanitaire. Ce système devrait encore être amélioré grâce à l'installation de petites éoliennes en toiture : "Sur la crête, à 460 mètres d'altitude, le vent est omniprésent, 365 jours par an, 24 heures sur 24, à la différence du soleil", note l'architecte. 2. La grande polyvalence du bâtiment conçu de manière évolutive. 3. L'exploitation magistrale de l'orientation et des ouvertures, avec une multiplicité de terrasses et de points de vue.

ARCHITECTECrahay & Jamaigne

Implantée dans le petit village de Chôdes, la maison a la particularité de s'inscrire dans un projet plus vaste formé par un ensemble de six habitations basse énergie et écologiques, chacune réfléchie individuellement et personnalisée selon les desiderata de chaque maître d'ouvrage. Afin de former un ensemble cohérent, l'implantation générale et les matériaux de parement ont été définis une fois pour toutes : du bois de cèdre et de la pierre du pays.

L'idée maîtresse de cette habitation unifamiliale est d'inverser les fonctions ("on dort en bas, on vit en haut") afin de privilégier un contact intime avec l'arrière du terrain et la vallée pour la chambre des parents, le contact avec le jardin pour l'espace jeu des enfants, et une mise en valeur visuelle du site pour les espaces de vie et la future terrasse en toiture.

Ce parti pris s'exprime dans un jeu de volumes simples qui se superposent avec de légers débords. L'orthogonale domine, le jeu des vides et des pleins s'ajoute à celui des textures. L'orientation a induit l'implantation des circulations au nord, en contact permanent avec la végétation existante, ce qui en fait un tampon thermique à chaque niveau. Le souci écologique se décline à tous les niveaux.

Intimité Le niveau de l'entrée est réservé au carport, aux activités de jardin et aux enfants. Il est construit de manière traditionnelle et habillé de grès schisteux - la fameuse pierre de la Warche extraite à Bévercé - et de verre. L'étage du dessus accueille les espaces de vie. Il est entièrement construit en bois et présente un excellent coefficient thermique ce qui est essentiel vu son affectation.

Largement ouvert aux alentours, il comporte un patio qui devrait à terme donner accès au futur toit-terrasse. Côté ouest, une terrasse couverte permet d'éviter les surchauffes en fin de journée, de laisser le séjour ouvert même en cas de pluie, et de protéger des vents dominants. Les espaces se déploient volontiers en continu tout en permettant une certaine intimité.

Laure Eggericx

En savoir plus sur:

Nos partenaires