Living apart together

24/02/12 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Marcia habite une petite maison confortable et récente érigée... au fond du jardin de sa fille Kathy.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. La petite maison est entièrement adaptée aux besoins d'une personne souffrant d'asthme, sans du tout créer l'impression d'une chambre d'hôpital. 2. Comme les deux demeures ont été conçues tout en ouverture, mère et fille peuvent se voir à tout moment. En cas de besoin, Kathy peut rapidement intervenir. 3. Il y a suffisamment de distance entre les deux maisons ; on y vit ensemble mais séparément. 4. Bordé de part et d'autre d'une terrasse individuelle, le jardin est commun aux deux maisons.

Architecte

Kathy Locy et Franky De Munter

Les propriétaires sont tous deux architectes. Ils partagent depuis treize ans une belle maison spacieuse et moderne, un cabinet d'architecture et un grand jardin. Conformément aux prescriptions urbanistiques, il restait suffisamment de place dans le fond du jardin pour y installer soit "une petite industrie commerciale", soit des bureaux. Mais le cabinet d'architectes planifié à cet endroit a cédé la place à une petite habitation confortable et moderne qui accueille Marcia, la maman de Kathy, sujette à des crises d'asthme et dans l'impossibilité de vivre seule.

La maison kangourou a été montée en ossature bois et parachevée avec une brique de parement. "Nous avons délibérément opté pour une méthode de construction "sèche" : l'humidité est néfaste pour les personnes souffrant d'asthme. La construction est en outre plus rapide et nous voulions gagner du temps, car maman ne pouvait plus habiter seule trop longtemps."

L'asthme conditionne énormément la vie de Marcia. La qualité de l'air et le climat intérieur ont donc été déterminants dans la construction de cette maison. Certaines mesures et certains choix en témoignent :

• L'ossature bois est un système de construction sec.

• La lumière solaire n'entre pas directement dans la maison pour éviter la surchauffe. La partie ouverte de la demeure est orientée à l'est et dispose d'un grand auvent au-dessus de la terrasse. Le sud et l'ouest sont restés entièrement fermés.

• Les deux architectes ont installé un excellent système de ventilation avec récupérateur de chaleur (ce qu'on appelle le système D). Si Marcia est en détresse respiratoire, elle peut pousser ce système au maximum ; celui-ci aura les mêmes effets qu'une bonbonne d'oxygène.

• Pour éviter les nids de poussière, tous les appareils, armoires et meubles sont lavables et ont été choisis pour leur facilité d'entretien.

• Le chauffage par le sol ne demande aucun entretien. Par définition, il ne produit pas de particules en suspension dans l'air.

Dans la salle de bains, il y avait suffisamment de place pour une douche de plain-pied. Dans la chambre, on découvre une fenêtre basse et large. Comme Marcia est régulièrement alitée, il était important pour elle de pouvoir profiter de la lumière et de la vue. Ainsi peut-elle observer, depuis sa chambre, la vie des poules et des oiseaux dans le petit jardin annexe.

Sa fille et son beau-fils ont même eu la délicatesse de transplanter de son précédent jardin quelques-unes des plantes auxquelles elle tenait tant. Spectacle passionnant... à peu de frais !

Chantal Verrecas

Consultez l'édition spéciale de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires