Opération insertion

23/06/11 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Large et peu profonde, la parcelle séparant deux bâtisses existantes réclamait une conception compacte.

LIGNES DE FORCE 1. Une architecture contemporaine dont les dimensions concordent parfaitement avec les deux maisons voisines aux styles différents. 2. L'hyper compacité de la construction bâtie sur une petite parcelle. 3. Le plan ouvert présentant des séparations sous forme de parois et de panneaux de verre coulissants au rez-de-chaussée. 4. L'espace du jardin est intimement lié au rez-de-chaussée : leur superficie respective ainsi que leur forme sont plus ou moins identiques. Ils sont reliés l'un à l'autre par une baie vitrée coulissante, sur toute la largeur de la façade.

ARCHITECTEDAS architecten

Le défi de ce projet fut d'intégrer une nouvelle construction à un point littéralement charnière entre deux styles de maison totalement différents et dont la hauteur de corniche variait énormément. S'il avait été décidé que son architecture serait assurément contemporaine, le projet avait pour contrainte dimensionnelle de devoir s'accrocher aux hauteurs et styles différents des deux corniches.

La solution de l'architecte fut de développer une terrasse de toit côté rue, à hauteur du premier étage, ce qui eut pour effet de rabaisser visuellement la rive de toiture, de sorte que celle-ci vienne s'emboîter à la perfection sur la maison voisine dont la corniche présentait la plus faible hauteur.

Des prouesses de créativité

De par la faible profondeur du terrain (10 m), compensé toutefois par une confortable largeur (15 m), le projet a requis des prouesses de créativité. L'architecte a conçu une habitation très compacte, mais dont le programme n'a pas été restreint pour autant, puisqu'il distribue trois chambres à coucher ainsi qu'un bureau. La concrétisation de cette compacité se manifeste dans l'ouverture du plan de base.

La cuisine n'est pas entièrement ouverte, mais donne l'impression de former un ensemble avec le séjour et l'espace polyvalent, tandis que la surface et la forme du jardin apparaissent comme le miroir du séjour. La dynamique intérieur/extérieur se voit accentuée par la baie vitrée coulissante couvrant toute la largeur de façade et reliant étroitement la demeure à l'espace du jardin.

Compact et aérien

Le premier étage se développe de manière classique, avec la chambre parentale et le dressing, une salle de bains et une chambre d'enfant. Sous la toiture en pente, sont prévus un bureau spacieux ainsi qu'une seconde chambre d'enfant. Compact et aérien sont les adjectifs clés de cet agencement. L'escalier et le palier sont parallèles à la rue. Les chambres au premier étage se trouvent côté jardin.

La chambre à coucher parentale communique avec la rue et débouche sur la terrasse de toit via une grande baie vitrée coulissante qui se "plie" en diagonale autour de la terrasse de toit. Au rez-de-chaussée, la maison est chauffée par le sol, à l'étage par des radiateurs. Un chauffe-eau solaire fournit l'eau chaude sanitaire. Par l'ajout d'un système de ventilation adéquat, la construction a atteint une valeur E de 70 et une valeur K de 38.

En savoir plus sur:

Nos partenaires