Petit espace devenu grand

20/10/11 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Un petit plateau de bureau sis dans un immeuble des années 1960 a été métamorphosé en un appartement lumineux et original.

Lignes de force (selon les architectes) 1. Le caractère et la force du bâtiment construit par l'un des maîtres du modernisme en Belgique (L.-H. De Koninck). 2. L'exploitation du plan ouvert et des contraintes qui a permis un aménagement rationnel.

Architecte CaSA (Colombo and Serboli Architecture)

Le propriétaire n'est pas de ceux qui se contentent d'observer. Jeune graphiste évoluant dans le monde de la publicité, ce créatif a su saisir les potentialités de ce plateau de bureau et s'entourer des bonnes personnes pour concrétiser son rêve. La première étape fut d'obtenir le changement d'affectation, ce qui n'a pas posé de problème. Il s'agissait là d'une procédure normale, sans doute même plus facile dans ce sens que dans l'autre.

Le budget, particulièrement serré, impliquait d'autre part d'être imaginatif, voire innovant. Nombre de matériaux proviennent ainsi d'autres sphères, comme celle de l'aménagement de surfaces commerciales. Enfin, la collaboration entre le maître d'ouvrage et les architectes Colombo et Serboli a été facilitée par l'amitié qui les lie et le partage d'une même vision de l'aménagement d'intérieur.

Lumière continue Le plateau d'une surface de 98 m² est situé dans un immeuble mixte de style moderniste conçu au milieu des années 1960 par l'un des maîtres en la matière, l'architecte Louis-Herman De Koninck. Ce bâtiment de neuf étages a l'avantage de se situer le long de l'avenue Louise à Bruxelles, artère historique et très convoitée s'il en est.

À cet élément séduisant, s'ajoute la disposition des lieux : une surface traversante, marquée de part et d'autre par d'énormes baies vitrées, courant du sol au plafond. Ce point a été déterminant pour l'aménagement de l'appartement, car le maître d'ouvrage souhaitait à tout prix préserver cette qualité de lumière, ce qui a eu pour conséquence le déplacement des radiateurs afin de pouvoir jouir d'un maximum de transparence et de transversalité.

Orienté est-ouest, l'espace se déploie tout en longueur. L'objectif était de maintenir l'espace dans son caractère ouvert et clair tout en le marquant de zones spécifiques. C'est ainsi qu'a été conçue l'enfilade est-ouest du programme avec un petit bureau en façade avant, un salon, une cuisine, une salle de bains ainsi que deux chambres.

Laure Eggericx

Consultez le numéro 345 de notre magazine Je vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires