Peu énergivore et (quasi) auto-construite

24/04/12 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Rares sont les habitations placées sous le signe de l'utilisation rationnelle et efficace de l'énergie.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. Le terrain en pente a inspiré l'idée de situer la salle de séjour et la cuisine à un niveau plus élevé que l'entrée, offrant ainsi une perception agréable de l'espace. 2. Le rayonnement sobre de l'habitation, sans fioritures. 3. Une palette limitée de matériaux et de couleurs, sans pour autant perdre en élégance.

Plans

Architectenbureau K5 - 011 48 68 57

En 2002, Johan et Evi ont acheté un terrain à bâtir dans la commune de Landen, près de Louvain. Le jeune couple a veillé à ce que celui-ci ne soit pas trop éloigné du centre pour pouvoir se débrouiller (temporairement) à l'aide d'un seul véhicule. "À l'époque, les prix des terrains à bâtir étaient encore relativement abordables, déclarent les propriétaires. De nos jours, ce n'est malheureusement plus le cas..."

Pour des raisons budgétaires, les propriétaires avaient l'intention de s'investir personnellement dans la réalisation de leur habitation. Ils souhaitaient d'autre part faire un maximum d'investissements en matière d'économie d'énergie. Dans cette optique, le couple a largement dépassé les normes standard en vigueur à l'époque. "En 2006, le niveau d'isolation K d'une habitation était fixé à 45, et la norme maximale pour le niveau E était de 100, commente Johan. Mais notre habitation a atteint une valeur K de 29 et un niveau E d'à peine 27, ce qui est encore largement inférieur à la norme maximale actuelle de 70..."

Dirk De Mesmaeker

Consultez le numéro 350 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires